Dieudonné voit en Guéant son "attaché de presse"

  • A
  • A
Dieudonné voit en Guéant son "attaché de presse"
Partagez sur :

Dieudonné a estimé vendredi que le secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, avait joué son "attaché de presse" et l'avait placé "au coeur du débat" des européennes en lançant la question de l'interdiction de ses listes.

"Nous allons répondre à notre ami Guéant (...) Claude Guéant, notre attaché de presse. Nous avons été extrêmement vigilants sur le fait qu'il n'y a absolument aucun antisémite dans la liste (...) Il y a en revanche énormément d'antisionistes", a lancé Dieudonné lors d'une conférence sur la scène de son théâtre de la Main d'Or.

Le 3 mai dernier, le secrétaire général de l'Elysée avait annoncé queles pouvoirs publics étudiaient la possibilité d'interdire les listes "anti-sionistes" que Dieudonné, plusieurs fois condamné pour des propos antisémites, veut présenter aux européennes.

Entouré d'une vingtaine de colistiers, dont l'écrivain ex-membre du Front national Alain Soral et le président du "Parti anti-sioniste de France", Yahia Gouasmi, Dieudonné a longuement défendu son projet pour les européennes, estimant qu'il incarnait "le seul clivage existant" face à des partis "gangrenés par le sionisme".

"Vous avez vu l'onde de choc jusqu'à l'Elysée ? la structure a tremblé. Ca n'est qu'un début puisqu'elle va s'effondrer, à l'image des tours du 11 septembre, ce système va s'effondrer sur le sol", a encore affirmé Dieudonné.

La liste fournie par les proches de Dieudonné ne comportait vendredi que 17 noms alors que la loi en réclame 26 pour être recevable dans la circonscription Ile-de-France. La clôture des listes est fixée au 22 mai.