Deux ans après, Sarkozy refuse de faire le bilan

  • A
  • A
Deux ans après, Sarkozy refuse de faire le bilan
Partagez sur :

Mercredi, Nicolas Sarkozy fêtera sa deuxième année à l’Elysée. Mais pour le chef de l’Etat, l'heure n'est pas encore au bilan et il n'a pas l'intention de marquer le coup. Crise, remaniement, critiques, il s'est confié ce week-end, à quelques journalistes.

Quand on parle de bilan au chef de l’Etat, il tape du poing sur la table, il sourit et s’exclame : "Il me reste 3 ans. Je ne vais pas faire de bilan, ce serait ridicule. Le bilan, c’est au bout de 5 ans." Pas question de non plus pour Nicolas Sarkozy de marquer le coup. Comme l’an dernier, il ne sera pas à la fête organisée par l’UMP mercredi soir.

Sur la question d’un éventuel remaniement ministériel, il admet que certains de ses ministres sont "plus fatigués que d’autres." Mais il laisse entendre qu’il n’y aura pas de remaniement de grande ampleur : "Je ne vais pas répondre à une crise économique par une initiative politique, dit-il." Alors un simple jeu de chaise musicale, à la faveur des départs de Michel Barnier et Rachida Dati ? Nicolas Sarkozy répond par une boutade : "Ce n’est pas un jeu, ce ne sont pas des chaises, ce n’est pas de la musique, mais oui, on va nécessairement changer des gens."

Le chef de l’Etat s’adresse aussi avec sévérité à Dominique de Villepin et ses déclarations sur Europe 1il y a 15 jours : "Ceux qui parlent de risque révolutionnaire, c’est peut-être qu’ils le souhaitent. Ils doivent y trouver leur intérêt."

Quant à la charge de François Bayrou,dans un livre sorti la semaine dernière, il choisit de l’ignorer : "Je ne vais pas répondre à tous les livres, il y en a 250 sur moi" Et Nicolas Sarkozy ironise : "Je fais marcher l’édition, ce doit être un élément du plan de relance ! "