Descoings ne veut pas être ministre de l'Education

  • A
  • A
Descoings ne veut pas être ministre de l'Education
Partagez sur :

Le directeur de Sciences-Po Paris juge que ce serait "ruiner le sens même de (s)a démarche que de prendre le ministère de l'Education nationale".

Richard Descoings n'avait pas de visée ministérielle en acceptant la présidence de la mission de concertation sur la réforme du lycée. "J'ai expliqué au président de la République que ma démarche n'avait de sens que s'il y avait de la gratuité et du désintéressement dedans", a déclaré sur RMC le directeur de Sciences-Po Paris.

"Dans les milieux bien parisiens, on n'imagine plus aujourd'hui qu'on puisse s'engager dans l'action publique, non pas pour guigner un poste, même aussi beau que celui de ministre de l'Education nationale, mais parce qu'on a épousé une cause, un combat", a-t-il ajouté.

"Ce serait ruiner le sens même de ma démarche que de prendre le ministère de l'Education nationale, à supposer qu'on me le propose. C'est ce que j'ai expliqué à Nicolas Sarkozy et je crois que c'est ce qu'il a compris", a conclu Richard Descoings.

A l'issue de sa mission de concertation sur la réforme du lycée, Richard Descoings a remis de premières "préconisations" mardi à l'Elysée, dans lesquelles il plaide pour un lycée plus juste, avec une orientation améliorée et un rééquilibrage des filières du baccalauréat.