Des réfugiés reçus à l'Assemblée nationale pour alerter les députés sur leur sort

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Trois demandeurs d'asile ont été reçus par les élus du Palais Bourbon, en marge de la rédaction d'un rapport sur la politique d'accueil des migrants.

Des réfugiés à l’Assemblée. Des députés de la majorité ont invité des demandeurs d’asile à s’exprimer lundi soir dans l’enceinte du Palais Bourbon. Une manière d’envoyer un message très clair au ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, qui prépare un projet de loi "asile et immigration", annoncé comme assez restrictif.

À la tribune de la prestigieuse salle Colbert, les trois invités sont originaires de Turquie, du Congo et d’Iran. "Mon quotidien en France : aller à la fac, attendre à la préfecture", résume l'un d'eux. Tous racontent leur parcours du combattant, en espérant pouvoir toucher les élus de la majorité.

Améliorer le système. "Nous avons passé des jours et des nuits dehors", rapporte encore l'un des réfugiés. Mais c'est surtout l'accueil en préfecture qui concentre toutes les critiques : "Cet endroit, c’est la hantise de tous les migrants. Il vous tient tout entier dans ses papiers". La toute-puissance de l’administration, les cours de français insuffisants, l’interdiction de travailler…  la liste de leurs difficultés est longue. "En tant que futur Français, j’ai quelques recommandations", ose l'un d'eux.

Faire pencher le texte à gauche. À l’initiative de ce rassemblement : un ancien socialiste devenu marcheur, le député Aurélien Taché. Après cette rencontre, il n'a pas souhaité faire de commentaire, et souhaite continuer son travail en coulisses. L'élu rendra un rapport cet hiver à Matignon sur la politique d’accueil, avec pour objectif que la future loi "asile et immigration" penche davantage à gauche.