Des quartiers français comme Molenbeek ? "C'est beaucoup plus complexe que ça"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Mohamed Ali Adraoui, sociologue et spécialiste du salafisme, est revenu sur les déclarations de Patrick Kanner, le ministre de la Ville, interrogé dimanche matin sur Europe 1.

INTERVIEW

La France a-t-elle dans ses quartiers un terreau favorable à la radicalisation ? Patrick Kanner, le ministre de la Ville, a reconnu l'existence en France d'une centaine de quartiers "présentant des similitudes potentielles avec Molenbeek", cette commune belge de l'agglomération bruxelloise, dimanche matin lors du Grand Rendez-vous, sur Europe 1.

Une analyse que ne partage pas Mohamed Ali Adraoui, politologue et sociologue, interrogé dimanche soir sur notre antenne. "Ça veut tout et rien dire. C'est beaucoup plus complexe que ça", a estimé le spécialiste du salafisme.

"Le quartier n'est pas l'unité d'analyse". "Le quartier n'est pas l'unité d'analyse quand on regarde les différents acteurs passés au terrorisme ces dernières années. On l'a vu en novembre dernier avec les frères Abdeslam et en janvier dernier avec les frères Kouachi. Ce n'est pas tant le quartier que le petit groupe, la fratrie notamment, qui est l'unité d'analyse", a poursuivi Mohamed Ali Adraoui.

"C'est facile de dire qu'il y a des quartiers à la dérive. Parle-t-on de personnes, de structures de population, de personnes surveillées par les services de l'Etat ? C'est beaucoup plus complexe que ça. Je me méfie des déclarations qui, au final, ne reflètent pas la réalité", a conclu le sociologue.

Les propos de Patrick Kanner, dimanche matin sur Europe 1 :