Départementales : Sarkozy vs Juppé, qui a gagné ?

  • A
  • A
Départementales : Sarkozy vs Juppé, qui a gagné ?
@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

BISBILLES - Le maire de Bordeaux voit dans les résultats du premier tour le succès de sa stratégie d'alliance de la droite et du centre. Une version raillée par le président de l'UMP.

"J'ai gagné !". Invité mercredi du Grand Journal de Canal+, Alain Juppé arborait une mine triomphante. Le maire de Bordeaux venait de conclure une démonstration selon laquelle le premier tour des élections départementales a validé sa stratégie, celle de l'union de la droite et du centre, en incluant le MoDem de François Bayrou. Manière d'enlever une partie du mérite au président de l'UMP, Nicolas Sarkozy, plutôt enclin à aller chercher des voix sur le terrain du Front national.

L'UMP et l'UDI se sont alliées dans la quasi-totalité des cantons aux départementales. Dimanche, leurs candidats sont arrivés en tête du scrutin, avec 27,45% des voix. Pour Juppé, c'est la preuve que sa ligne est la bonne. "Quand je dis UMP-UDI, et j'ajoute MoDem, je persiste et je signe, il y a du bruit dans la salle", a fait remarquer Alain Juppé sur Canal+. Une allusion aux sifflets des militants UMP lorsqu'il a cité le nom du parti de François Bayrou. Mais "qu'est-ce qui s'est passé sur le terrain dimanche dernier ? Partout où je suis allé : UMP-UDI-MoDem. Je pourrais vous citer la liste des départements que j'ai fréquentés. Donc j'ai gagné", a conclu l'ancien Premier ministre.

Sarkozy ironise. Nicolas Sarkozy ne partage pas vraiment cette analyse. Selon le Canard enchaîné, l'ancien chef de l'Etat s'est délecté des résultats de la droite en Gironde, le fief d'Alain Juppé, qu'il estime décevants. "C'est dommage ce qui lui arrive. Je vais sans doute être obligé d'aller en Gironde pour le soutenir", aurait ironisé le patron de l'UMP.

En Gironde, la droite est partie au combat avec une très large coalition (UMP-UDI-MoDem-CPNT), mais a pourtant été devancée de peu par le PS et ses alliés. Si les candidats de droite ont triomphé à Bordeaux, la gauche est arrivée en tête dans la plupart des cantons de la métropole et dans ses bastions ruraux traditionnels. Le PS devrait donc conserver le département à l'issue du second tour.

De quoi pousser Nicolas Sarkozy à ce pronostic, selon le Canard enchaîné : "il va y en avoir moins qui vont croire en Juppé". Dans sa ligne de mire, la primaire de 2016, qui l'opposera notamment au maire de Bordeaux. Autant dire qu'entre Sarkozy et Juppé, les bisbilles ne font que commencer.

>> Pour Daniel Cohn-Bendit, pas de doute, Alain Juppé a bel et bien gagné les départementales :



>> LIRE AUSSI - Départementales : la droite donnée gagnante, le FN perce

>> LIRE AUSSI - Départementales : l’UMP et les démons du "ni-ni"