Départementales : le FN fait déjà "chauffer la colle"

  • A
  • A
Départementales : le FN fait déjà "chauffer la colle"
@ Reuters
Partagez sur :

En mars 2015, le parti d’extrême-droite espère bien décrocher davantage de conseillers généraux.

L’INFO. Le Front national a toujours le vent en poupe, du moins à en croire les sondages. Avant le rendez-vous de 2017, l'ambition du parti d'extrême-droite se porte sur les élections départementales de mars prochain. Aujourd'hui le FN a deux conseillers généraux. Et il entend bien être présent en force lors de ce scrutin.

>> A LIRE AUSSI - Pour Tapie, ceux qui votent FN "sont stupides"

"Avoir des candidats partout". "On fait presque chauffer la colle", confie un dirigeant du mouvement. Le FN a en effet déjà lancé la machine, en commençant par investir ses candidats. Il y a 8.000 personnes à trouver et ils espèrent boucler les investitures d’ici la fin de l’année. Un proche de Marine Le Pen assure que l’objectif est "d’avoir des candidats partout, pour la première fois."

>> A LIRE AUSSI - Départementales : ça s'annonce (très) mal pour le PS

"On ne veut que des candidats sérieux". Depuis cet été, la direction bat donc le rappel des troupes. Cadres locaux et élus municipaux ont reçu une note sur les enjeux du scrutin et les compétences des départements. Ils recrutent en effet dans leur vivier mais caste aussi des non adhérents voire même des anciens de l’UMP. "On ne veut que des candidats sérieux", admet un dirigeant FN, qui se souvient des dérapages racistes ou antisémites de certains petits candidats lors des dernières élections municipales. Mais "cela a aidé à faire un tri".

>> A LIRE AUSSI - Le FN place les médias sous surveillance

Une campagne sur des thématiques de proximité. Pour l’heure, pas question d’afficher un objectif chiffré. Mais un expert du parti a épluché la carte de France. Il a recensé 92 cantons où le FN a fait plus de 40% aux européennes et 315 autres où les candidats de Marine Le Pen avaient obtenu plus de 35%. C’est là qu’ils estiment avoir de vraies perspectives. Avec une campagne électorale qui sera axée sur la défense du département - mis à mal par la majorité -  et sur des thématiques de proximité : logement, petite enfance et, surtout, services publics.