Départementales : l'UMP veut confirmer au deuxième tour

  • A
  • A
Départementales : l'UMP veut confirmer au deuxième tour
@ AFP
Partagez sur :

La droite espère conquérir une vingtaine de départements à l'issue du second tour, dimanche. 

L'UMP craignait un raz-de-marée FN. A l'issue du premier tour des départementales, la formation de Nicolas Sarkozy est soulagée : les Français ont voté massivement pour l'UMP-UDI-Modem, arrivée en tête avec 30% des suffrages. Le PS, parti au pouvoir qui craignait une forte déconvenue, est parvenu à limiter les dégâts avec 21,3% des suffrages, derrière le Front national (26%), selon une estimation Ifop-Fiducial.

Inverser le rapport de forces. Prenant la parole peu après 20 heures, Nicolas Sarkozy n'a pas caché sa satisfaction. "L'alternance est en marche, rien ne l'arrêtera", a déclaré le président de l'UMP. "Les conditions d'un basculement massif sont réunies dans un grand nombre de départements", a-t-il ajouté.

La droite, qui contrôle aujourd'hui 40 départements - contre 61 pour la gauche -, espère conquérir une vingtaine de départements, mais certains espèrent secrètement faire basculer entre 30 et 40 départements. 

Le "ni-ni" à l'épreuve du second tour. Pour transformer l'essai et remporter une victoire qui serait mise à son crédit, quatre mois après son élection à la tête du principal parti d'opposition, Nicolas Sarkozy a appelé les Français à "se mobiliser" dimanche prochain. Surtout, Nicolas Sarkozy a répété son refus de toute alliance avec le Front national en vue du second tour.

"Je confirme qu'il n'y aura aucun accord local ou national avec les dirigeants de ce parti", a-t-il affirmé. "L'UMP n'appellera à voter ni pour le Front national, ni pour les candidats de gauche, dont nous combattons la politique". Comme annoncé, Nicolas Sarkozy opte donc pour le "ni-ni" dans les cantons où son parti est éliminé dès le premier tour, laissant le PS affronter en duel le FN. Reste à savoir si le "ni-ni" résistera sur le terrain. 

>> LIRE AUSSI - Départementales : ce qu'il faut retenir du premier tour

>> LIRE AUSSI - Résultats des départementales : l'UMP en tête, le FN à 25%

>> LIRE AUSSI - Départementales : quel sort pour les personnalités ?