Départementales : Hollande, la défaite en souriant

  • A
  • A
Partagez sur :

SECRETS POLITIQUES - Le président a suivi très attentivement la soirée électorale, dimanche. Et il va se mobiliser pour le second tour.

L'INFO. Le président et le Premier ministre ont scruté très attentivement, dimanche soir, les résultats du premier tour des départementales. Et si la gauche est éliminée dans un quart des cantons, à l’Elysée c’était pourtant l’ambiance des soirs de victoire.

Une soirée scrutée de près. La gauche a perdu - moins que prévu certes, mais perdu quand même - et le discours délivré par l'exécutif était teinté de soulagement. Chez les proches de François Hollande, on entendait même des sourires dans la voix. Le chef de l'Etat a personnellement appelé son ami le maire de Tulle Bernard Combes, dont le score en Corrèze est bien meilleur que prévu. Il a également félicité Henri Emmanuelli pour sa réélection dans les Landes.

Manuel Valls a fait "une bonne campagne". Dans son grand bureau élyséen, le chef de l'Etat a reçu les résultats canton par canton, toute la soirée, entouré de quatre conseillers. Et repris ses réflexes de premier secrétaire du PS, recevant les résultats directement par des SMS des candidats socialistes. Pour le président de la République, le bloc de gauche a "bien résisté" et Manuel Valls a fait "une bonne campagne" qui a permis un mouvement de mobilisation.

Deux déplacements dans l'entre-deux-tours. Les 500 cantons où le PS est balayé au premier tour ? Oubliés de l'analyse, pour le moment. François Hollande s'est choisi une ligne, exprimée par Manuel Valls dimanche soir peu après 20 heures : ce n’est pas la bérézina annoncé, on ne change rien on continue ! Mais parce qu'on peut toujours faire mieux, le chef de l'Etat fera deux déplacements de terrain dans l'entre-deux-tours. Les villes seront évidemment choisies avec un œil sur les résultats du premier tour.

p

>> LIRE AUSSI - Départementales : en fait, tout le monde a gagné !

>> LIRE AUSSI - Départementales : alors, défaite ou pas pour le PS ?

>> Résultats des départementales : l'UMP en tête, le FN à 25%