Départementales : en fait, tout le monde a gagné !

  • A
  • A
Départementales : en fait, tout le monde a gagné !
@ AFP
Partagez sur :

ANALYSE - Le FN, l'UMP et le PS se disent satisfaits, pour différentes raisons, de leurs résultats lors du premier tour.

L'INFO. En politique, mieux vaut toujours voir le verre à moitié plein. Le Parti socialiste au pouvoir ne termine que troisième du premier tour des départementales ? Manuel Valls y voit "un score honorable". Le Front national a obtenu moins (25%) qu'annoncé par les sondages ? "Bien sûr, le FN est le premier parti de France", se félicite Florian Philippot, sur Europe 1. Quant à l'UMP et à l'UDI, on a le sourire jusqu'aux oreilles. Dimanche soir, on a donc entendu que des satisfaits.

Sarkozy capture France 2

© Capture France 2

"L'alternance est en marche, rien ne l'arrêtera". Tout le monde a en effet réussi à trouver dans ces résultats une raison de tirer la victoire à lui. L'UMP - en tête au niveau national avec 27, 8%, selon les derniers chiffres du ministère de l'Intérieur - poursuit sa reconquête et accentue même sa dynamique dans la foulée des municipales. "L'alternance est en marche, rien ne l'arrêtera", a assuré Nicolas Sarkozy. Mais l'UMP aura toutefois beaucoup de triangulaires à affronter - plus de 300 -  et il faudra confirmer au second tour ce bon résultat.

Huit candidats élus dès le premier tour. Avec un peu plus de 25% des voix, le Front national est loin des 30% que lui donnaient nombre de sondages avant le scrutin. Et il est loin d'être le premier parti de France, ce qui était pourtant son objectif annoncé. Mais le FN passe de 15% et un conseiller général aux élections cantonales de 2011 à 25% en 2015, est en tête dans 43 départements et 8 de ses candidats ont été élus dès le premier tour. Et il sera au second tour dans plus de la moitié des cantons. Cela vaut victoire pour Marine Le Pen.

"Le total des voix de gauche atteint l'équivalent de celles de la droite".A écouter Manuel Valls peu après 20 heures, on aurait presque pu croire que la gauche l'avait emporté. La déculottée annoncée n'a pas eu lieu et le Premier ministre a semblé soulagé. Lui qui s'est battu toute la campagne en clamant sa "peur" de voir le FN en tête pouvait se féliciter : "l'extrême droite, même si elle est trop haute, n'est pas la première formation politique de France", a-t-il lancé, la mine grave. Puis Manuel Valls, évoquant le score "honorable" de son camp, a sorti sa calculette : "le total des voix de gauche atteint ce soir l'équivalent de celles de la droite". Puisqu'on vous dit que tout le monde a gagné…

>> Au fait, c'est quoi le quotidien d'un conseiller départemental ? La réponse en vidéo : 



VIDÉO - A quoi ressemble le quotidien d’un...by Europe1fr

>> LIRE AUSSI - Départementales : le FN confirme son implantation locale

>> LIRE AUSSI - Départementales : ce qu'il faut retenir du premier tour

>> LIRE AUSSI - Résultats des départementales : l'UMP en tête, le FN à 25%