Départementales : la Lozère a-t-elle vraiment basculé à gauche ?

  • A
  • A
Départementales : la Lozère a-t-elle vraiment basculé à gauche ?
@ FRANCK FIFE/AFP
Partagez sur :

INTERROGATION - La position ambigüe de deux élus du canton de Chirac fait douter la gauche départementale.

La gauche se félicitait dimanche soir d'un "succès historique" en Lozère, qui aurait basculé à gauche pour la première fois de son histoire, à l'issue d'un scrutin pourtant marqué par une large victoire de la droite au niveau national. Mais lundi, elle n'en était plus si sûre, en raison de l'inconnue qui entoure les deux élus du canton de la commune de Chirac (sic).

"Ni de droite ni de gauche". Les vainqueurs de ce canton, Henri Boyer et Sophie Malige, ont en effet rappelé qu'ils avaient mené campagne sans étiquette et ont réaffirmé qu'ils n'étaient "ni de droite ni de gauche". Or, le canton de Chirac est décisif, puisque selon le décompte final, la droite, qui avait jusque-là toujours dirigé le département le moins peuplé de France, est à égalité avec la gauche, avec six cantons remportées.

Bisbilles sur le choix du futur président. Par ailleurs, malgré une réunion lundi matin, les socialistes ne sont pas parvenus à se mettre d'accord sur le nom du potentiel successeur de l'UMP Jean-Paul Pourquier à la tête de l'exécutif local. Par conséquent, les instances socialistes lozériennes ont décidé d'organiser un vote des adhérents mardi.

"La droite a perdu le département, nous ne l'avons pas encore gagné", a constaté avec un certain dépit le sénateur-maire DVG de Mende, Alain Bertrand, sur le site internet du Midi Libre. Le suspense perdure donc.

>> LIRE AUSSI - Départementales : écrasante victoire de la droite

>> LIRE AUSSI - Départementales 2015 : découvrez tous les résultats

>> LIRE AUSSI - Départementales 2015 : "magnifique succès" pour le FN