Démission de Renzi : "pays solide", l'Italie fera face à la situation

  • A
  • A
Démission de Renzi : "pays solide", l'Italie fera face à la situation
Pour Pierre Moscovici, l'Italie va faire face à la démission de Matteo Renzi@ EMMANUEL DUNAND / AFP
Partagez sur :

Pour le commissaire européen, Pierre Moscovici, l'Italie est "un pays solide" qui devrait surmonter cette crise politique.

L'Italie est un "pays solide" qui pourra faire face à la période d'incertitude engendrée par la démission du Président du conseil Matteo Renzi, désavoué dimanche lors d'un référendum, a déclaré lundi le Commissaire européen Pierre Moscovici.

"Le pays est extrêmement stable, c'est une grande économie". "C'est un pays solide avec des autorités solides et j'ai tout à fait confiance en l'Italie pour faire face à la situation", a déclaré le Commissaire aux Affaires économiques Pierre Moscovici sur France 2. Tout en reconnaissant qu'il y avait en Italie "une instabilité politique", comme en témoignent les nombreux changements de gouvernements depuis l'après-guerre, il a ajouté que d'un point de vue économique, "le pays est extrêmement stable, c'est une grande économie, c'est un pays très engagé en Europe."

Première priorité : adopter le budget de l'État. Dès cette semaine, un gouvernement technique, comme l'Italie en a déjà connus plusieurs, devrait être rapidement nommé. Une de ses premières missions sera de s'assurer de l'adoption définitive du budget de l'État. De nombreux observateurs anticipaient la défaite électorale de Matteo Renzi en raison de son impopularité, et de la force de certains mouvements électoraux en marge des partis politiques traditionnels.

Les marchés financiers ont été un peu secoués lundi matin en Asie après ce résultat électoral et l'euro a atteint un plus bas depuis 20 mois, en attendant l'ouverture des marchés européens.