Démission de Macron : "Pourquoi maintenant", raille Nicolas Sarkozy

  • A
  • A
Partagez sur :

Interrogé sur la démission d'Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy ne s'est pas montré tendre à l'égard de l'ancien ministre de l'Economie.

"Depuis quatre ans, nous n'avons pas de politique économique, et dans quatre minutes, on n'aura plus de ministre de l'Economie". En marge d'une visite à la foire agricole de Châlons-en-Champagne mardi, Nicolas Sarkozy a réagi à chaud à l'annonce de la démission d' Emmanuel Macron. Et l'ancien président ne s'est pas montré très tendre à l'égard du désormais ex-ministre de l'Economie.

"Qu'est-ce qui justifie cette pagaille supplémentaire ?" C'est une des questions que s'est posé l'ancien chef de l'Etat. Et de dresser un bilan personnel d'Emmanuel Macron : "Il y a des millions de chômeurs, il y a des risques d'attentats, la France est attaquée de toutes parts et le ministre de l'Economie démissionne. [...] Pourquoi maintenant ?". Nicolas Sarkozy n'a pas manqué de se montrer mordant et de railler aussi l'aspect people de l'ancien ministre de l'Economie qui s'était affiché en Une de Paris Match en vacances : "Après avoir visité le Puy-du-Fou, s'être montré en vacances, il démissionne."

"Un homme qui a justifié 50 milliards d'euros d'augmentation d'impôts". Au passage, Nicolas Sarkozy n'a pas oublié de tacler son successeur à l'Elysée, François Hollande, remettant en cause sa qualité de chef d'Etat : "Qu'est-ce qu'il reste d'autorité au président de la République ? Que vont penser les chômeurs, les chefs d'entreprise ? Voilà un homme qui a été le principal collaborateur de François Hollande, qui a préparé tous ses discours, qui a justifié 50 milliards d'euros d'augmentation d'impôts". Et l'ancien président de conclure : "Qui pense à la France ? Où est l'autorité du gouvernement ? Où est le gouvernement ? Et le pire c'est que tout ça va encore durer huit mois", a-t-il conclu.