Démission de Copé : "il ne fallait pas rester inerte", dit Hortefeux

  • A
  • A
Démission de Copé : "il ne fallait pas rester inerte", dit Hortefeux
Partagez sur :

INTERVIEW - Brice Hortefeux, le vice-président de l'UMP, a reconnu que c'était une réunion "importante et difficile".

"C'était une réunion importante et difficile", mardi matin à l'UMP, a reconnu Brice Hortefeux, le vice-président de l'UMP, proche de l'ancien président de la République. Mais "il ne fallait pas rester inerte", a-t-il ajouté, commentant la démission du président de l'UMP, Jean-François Copé. "Nous sommes une grande famille et nous avons une responsabilité vis-à-vis des Français et c'est pour cela que Jean-François Copé, à juste titre, a réuni le bureau de l'UMP et nous avons à cette occasion pris un certain nombre de décisions collectives", a-t-il précisé.

Interrogé sur la suite des évènements au sein de l'UMP, Brice Hortefeux a souligné "la volonté d'avancer ensemble" au sein du parti et "la volonté de préserver notre cohésion". "La division est un poison. Un poison qui tue sûrement", a-t-il ajouté, précisant qu'il "faut donc privilégier la cohésion à la division".

Le vice-président de l'UMP a également indiqué que son parti politique devait désormais "évoluer dans trois directions : d'abord modifier sa gouvernance", "tout mettre en oeuvre pour préserver sa cohésion", et "affirmer plus fortement nos convictions", a-t-il conclu.

sujet

L'ESSENTIEL - Fillon, Juppé et Raffarin pour remplacer Copé

ZOOM - Comptes de campagne de Sarkozy, cette enquête qui a manqué de moyens

L'INFO POLITIQUE - Bygmalion : Sarkozy est "consterné"

RETOUR SUR - L'affaire Bygmalion : une tragédie politique en six actes

VIDEO - Les aveux de Jérôme Lavrilleux