Delanoë : "Le PS doit rester rassemblé"

  • A
  • A
Delanoë : "Le PS doit rester rassemblé"
Partagez sur :

Invité de Jean-Pierre Elkabbach vendredi matin sur Europe 1, le maire de Paris a affirmé que le PS était uni et qu’il devait le rester au-delà des élections européennes de dimanche.

"Le PS est uni", affirmé Bertrand Delanoë vendredi matin au micro de Jean-Pierre Elkabbach, voulant mettre fin aux polémiques sur les divisions qui affaiblissent le parti socialiste depuis l’élection de Martine Aubry au poste de première secrétaire. "Il doit rester rassembler au-delà de dimanche", jour des élections européennes, a-t-il ajouté.

Le maire de Paris a appelé à voter dimanche "pour une Europe de gauche", soulignant que la droite, majoritaire depuis cinq ans au Parlement européen, devait laisser place "à l’alternance". Dénonçant le manque de politique sociale, Bertrand Delanoë a rappelé une des mesures du programme socialiste : "Nous proposons une enveloppe de 100 milliards d’euros d’aide à la croissance écologique. Il y a 10 millions d’emplois à la clef", a-t-il affirmé.

Interrogé sur le clash entre Daniel Cohn-Bendit et François Bayrou, Bertrand Delanoë a répondu qu’il "n’aimait pas les batailles de personnes" et que de telles dérives le " rendaient triste." Le maire de Parisn’a pas souhaité pas prendre position entre les deux hommes. "Je ne veux pas faire comme eux", insiste-t-il.

Enfin, l’ancien sénateur a qualifié Barack Obama, en visite sur les plages de Normandie ce week-end, "d’homme d’Etat formidable avec des convictions, du talent et du charisme"."J’ai l’espoir qu’il change beaucoup de choses", a conclu le maire de Paris.

> Retrouvez l'intégralité de la vidéo