Déclarations d’intérêts : découvrez les salaires perçus par les membres du gouvernement en 2016

  • A
  • A
Déclarations d’intérêts : découvrez les salaires perçus par les membres du gouvernement en 2016
Après les déclarations d'intérêt, les déclarations de patrimoine des membres du gouvernement devraient suivre@ AFP
Partagez sur :

Les déclarations d’intérêts des ministres ont été publiées. Parmi les mieux rémunérés en 2016 figurent presque exclusivement les personnalités issues de la société civile comme Nicolas Hulot ou Jean-Michel Blanquer.

Opération transparence au sein du gouvernement. Les déclarations d’intérêts des ministres viennent d’être publiées sur le site de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, excepté celle du Premier ministre et de quelques secrétaires d’Etat, dont la divulgation doit intervenir prochainement. On y découvre ainsi qu’avant de rentrer au gouvernement, certains responsables avaient des activités plutôt lucratives.

La rémunération la plus importante revient à... C'est à Nicolas Hulot que revient la palme du ministre le mieux rémunéré l'année précédant son entrée au gouvernement. Il aurait ainsi touché 34.000 euros par mois, selon le ministère de l'Écologie. Nicolas Hulot a touché ces cinq dernières années près de 2 millions d'euros, un chiffre atteint grâce à la vente des produits Ushuaïa, gels douches, shampooings, lunettes, mais aussi aux droits d’auteurs de ses livres. 

Sur la deuxième marche du podium, on retrouve la ministre des Transports, Elisabeth Borne. PDG de la RATP l’année dernière, elle gagnait 27.000 euros par mois. Vient ensuite, le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer, qui dirigeait, lui, une grande école de commerce : 20.000 euros par mois. Et si l’on ajoute Muriel Pénicaud, Françoise Nyssen, Nicole Belloubet et Nathalie Loiseau, on obtient la liste des sept ministres qui, en 2016, gagnaient davantage que le président de la République en exercice. En rentrant au gouvernement, leurs revenus viennent donc de dégringoler, puisqu’ils touchent en moyenne 10.000 euros brut par mois.

Une figure associative en bas du classement. À l'inverse, tout en bas de ce tableau, on trouve Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées. Elle dirigeait une grande association dans ce domaine et touchait un peu plus de 3.500 euros par mois.

Les salaires perçus par les membres du gouvernement en 2016 :

  • Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire - 412.289 euros net : gérant d'Eole Conseil : 248.946 euros net déclarés dans la case des rémunérations dues aux activités professionnelles, comprenant des avantages en nature (voiture, etc.) ; société civile des auteurs multimédias : 163.343 euros net.

  • Elisabeth Borne, ministre des Transports :  323.457 euros net (27.000€ par mois) en tant que PDG de la RATP.

  • Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale : 246.562 euros net en tant que directeur général du groupe ESSEC auquel s'ajoutent de nombreux placements au CAC 40.

  • Muriel Pénicaud, ministre du Travail :  203.124 euros net en tant que gérante de l'établissement public Business France.

  • François Nyssen, ministre de la Culture : 127.374 euros net comme patronne d'Actes Sud auxquels s'ajoutent 50.000 euros net en tant que membre du Conseil d’administration d'Europacorp.

  • Nicole Belloubet, garde des Sceaux : 159.671 euros net comme membre du Conseil constitutionnel.

  • Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes : son poste de directrice de l'ENA lui a fait gagner 152.870 euros net. Ses droits d'auteur chez Casterman et JC Lattès lui ont rapporté 6.000 euros.

  • Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères  : 119.280 euros touchés pendant sa dernière année passée au ministère de la Défense, ainsi que 33.092 euros brut en tant que président du Conseil régional de Bretagne.

  • Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur : 37.172 euros brut comme maire de Lyon  et  66.374 euros comme sénateur du Rhône.

  • Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances : 50.328 euros net en tant que député de l’Eure, 23.306 euros net comme professeur associé à Science Po, ainsi que  19. 551 euros de droits d'auteur.

  • Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé : 51.191 euros comme professeur à l'université Pierre et Marie Curie.

  • Christophe Castaner, secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement : 75.000 euros comme député des Alpes-de-Haute-Provence et 9.000 euros comme maire de Forcalquier.  

  • Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur : 82.954 net comme professeur à l'université de Nice et 8.000 euros en tant que consultante.

  • Laura Flessel, ministre des Sports : 67.188 euros net touché comme gérante de Flessel&co.

  • Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat chargé du numérique : 64.797 euros net avec son poste de directeur général adjoint chez BETC Digital.

  • Annick Girardin, ministre des Outre-Mer : 62.925 euros net comme ministre de la Fonction publique sous François Hollande.

  • Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes : 54.400 euros pour ses activités de romancière, essayiste, et d'ajointe à la mairie du Mans.

  • Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées : 45.267 euros net comme directrice associative.

Les déclarations d'Edoaurd Philippe, de Brune Poirson, de Gérald Darmanin, et de Florence Parly n'ont pas encore été publiées. Suivront également les déclarations de patrimoine des ministres.