Déchéance : le PS et le gouvernement enfin d'accord, selon Le Roux

  • A
  • A
Déchéance : le PS et le gouvernement enfin d'accord, selon Le Roux
Bruno Le Roux, le président du groupe PS à l'assemblée nationale.@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Bruno Le Roux a indiqué qu'il n'y avait plus de désaccord entre le groupe PS et le gouvernement sur "la formulation de la déchéance de nationalité".

Le PS et le gouvernement se sont enfin mis d'accord. Le président du groupe PS à l'Assemblée, Bruno Le Roux, a jugé mercredi qu'il n'y avait "plus de malentendu avec le gouvernement" sur la formulation de l'application de la déchéance de nationalité, et a estimé qu'une "très large majorité" des députés PS voteraient la révision constitutionnelle. Le gouvernement a levé "le malentendu sur l'interdiction de l'apatridie", qui était présent dans l'avant-projet de loi d'application, a-t-il ajouté.

Référence à la binationalité. Le groupe PS avait demandé mardi de revoir la rédaction de l'avant-projet de loi concernant la déchéance de nationalité avant le début des débats dans l'hémicycle, vendredi. Les députés PS voulaient supprimer "la référence à l'interdiction de l'apatridie, qui renvoie forcément à la binationalité. Nous ne voulons pas de référence à la binationalité", avait alors affirmé Bruno Le Roux dans les couloirs de l'Assemblée.