Clémentine Autain : la déchéance de nationalité "ne sert à rien"

  • A
  • A
Clémentine Autain : la déchéance de nationalité "ne sert à rien"
@ Europe 1
Partagez sur :

CRITIQUE - L'élue Front de Gauche critique le débat sur l'extension de la déchéance de nationalité. 

INTERVIEW

Comme beaucoup d'élus de la gauche de la gauche, Clémentine Autain est contre l'extension de déchéance de nationalité. Face au député LR des Hauts-de-Seine, Thierry Solère, jeudi matin, la conseillère régionale d’Ile-de-France Front de Gauche explique dans le Grand Direct de l'Actu que la mesure est "une mauvaise idée". 

"Elle ne sert à rien"."C’est une mauvaise idée, d'abord parce qu'elle ne sert à rien. Une personne capable de se faire sauter lui-même, vous imaginez bien qu’elle ne va pas se dire 'tiens je ne vais pas faire cet acte de terrorisme parce que je suis menacé de la déchéance de nationalité'", critique Clémentine Autain soulignant d'ailleurs que "c'est ce que dit le Premier ministre lui-même". L'élue Front de Gauche "n'est pas pour lier la nationalité avec une peine, une condamnation" : "je pense que les deux choses doivent être séparées."

Cela rentre "dans le fond du discours porté par l’extrême droite". Pour Clémentine Autain, la mesure de François Hollande, qui vise à étendre la déchéance aux binationaux nés en France, stigmatise une partie de la population : "il s’agit au fond de stigmatiser une partie de la communauté nationale et de lui dire vous n’êtes pas vraiment français comme les autres". Cela va même plus loin, avec cette mesure le président de la République se rapproche, selon elle, de l’extrême droite. "Il s’agit de rentrer dans le fond du discours porté par l’extrême droite et de valider cette idée qu’il y aurait des millions de Français qui n’appartiendraient pas au même titre que les autres à notre espace républicain", dénonce la conseillère régionale.