L'ex-ministre et président PS de l'Assemblée nationale Henri Emmanuelli est mort

  • A
  • A
L'ex-ministre et président PS de l'Assemblée nationale Henri Emmanuelli est mort
L'ancien ministre est décédé mardi matin à l'âge de 71 ans.
Partagez sur :

Henri Emmanuelli est mort mardi matin à l'âge de 71 ans des suites d'une longue maladie, a annoncé sa famille.

L'ancien ministre et président PS de l'Assemblée nationale Henri Emmanuelli est mort mardi matin à l'âge de 71 ans des suites d'une longue maladie, a annoncé sa famille. Malade depuis plusieurs années, il était hospitalisé à Bayonne pour une double bronchite infectieuse depuis vendredi. Le député avait été contraint d'annuler sa présence à une réunion du Conseil départemental des Landes lundi, qu'il présidait depuis février 2000. 

Des élus en larmes. "Henri Emmanuelli incarnait le département depuis 35 ans, c'est un grand vide qui se présente devant nous", a déclaré mardi matin Xavier Fortinon, vice-président du Conseil départemental, avant une minute de silence très émouvante avec des élus en larmes.

Soutien de Hamon. Né le 31 mai 1945 à à Eaux-Bonnes, dans les Pyrénées-Atlantiques, et militant en 2005 pour le non au référendum sur le Traité constitutionnel européen, il était le père spirituel de Benoît Hamon. En janvier dernier, le président PS de l'Assemblée nationale lui apportait son soutien dans la primaire organisée par son parti, le jugeant "le plus à gauche" parmi les socialistes. 

Benoît Hamon, candidat socialiste à l'élection présidentielle, s'est dit "bouleversé" par la mort d'Henri Emmanuelli. "Il a joué un rôle extrêmement important dans ce que je suis, je lui dois beaucoup. Ça me bouleverse. C'était comme une forme d'âme sœur pour moi", a déclaré Benoît Hamon, visiblement ému, lors d'un point de presse à Bruxelles.

Battu par Jospin en 1995. Henri Emmanuelli avait débuté sa carrière en 1974 comme fondé de pouvoir, sous-directeur puis directeur adjoint à la Compagnie financière de Banque d'Edmond de Rothschild. Élu pour la première fois député des Landes en 1978, cet homme aux sourcils épais et à la voix rocailleuse, doté d'une très forte personnalité, avait été, entre 1981 et 1986, secrétaire d'Etat aux DOM-TOM puis au Budget du président François Mitterrand. Trésorier du PS en 1987, il avait présidé l'Assemblée nationale de 1992 à 1993 avant d'être brièvement premier secrétaire du PS entre 1994-1995. Il avait alors été battu par Lionel Jospin pour porter les couleurs socialistes à l'élection présidentielle de 1995.

"Stupeur et émotion à l'annonce de la mort de Henri Emmanuelli, homme de gauche, de convictions", a réagi le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, sur Twitter. 



"Voulez-vous aussi des détails sur mon état gastrique ?" En 2015 Henri Emmanuelli, atteint de neuropathie, fustigeait l'attention médiatique portée à sa maladie après la parution d'un article dans Sud-Ouest. "Voulez-vous aussi des détails sur mon état gastrique ? Je suis soigné depuis 2006", réagissait Henri Emmanuelli au micro d'Europe 1 Midi. "En ce moment, je suis en phase aigüe de neuropathie et je viens de changer de traitement", précisait-il.