Hommage de François Hollande à Michel Rocard, "un homme de compromis" qui n'a "jamais joué contre sa famille politique"

  • A
  • A
Hommage de François Hollande à Michel Rocard, "un homme de compromis" qui n'a "jamais joué contre sa famille politique"
Avant les Invalides, une cérémonie avait eu lieu au Temple protestant du XVIIe arrondissement de Paris. @ PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
Partagez sur :

François Hollande a salué jeudi "une grande et belle figure de la République", lors de la cérémonie nationale aux Invalides en hommage à l'ex-Premier ministre socialiste, décédé samedi.

"Un chef de gouvernement courageux. Un intellectuel brillant et un citoyen émerveillé du monde, qui ne concevait son action qu'à l'échelle de la planète". François Hollande a rendu hommage jeudi à Michel Rocard, décédé samedi. L'hommage national à l'ancien Premier ministre de François Mitterrand (1988-1991) a débuté jeudi peu après 12h dans la cour d'honneur de l'hôtel des Invalides à Paris.

Un petit mot sur le 49-3. "Michel Rocard était une personnalité lumineuse, un homme politique audacieux, qui a suscité des engagements durables. [...] Michel Rocard n'a jamais eu qu'une seule vocation : celle de servir l'intérêt général, son pays, de toutes les façons possibles", a salué le chef de l'Etat... qui ne s'est pas privé de faire un lien entre la carrière politique de l'ancien Premier ministre et l'actualité. François Hollande a en effet évoqué un homme de "compromis" qui n'a pas "hésité" à recourir au 49-3 pour "lever les blocages". "Jamais il n'a joué contre sa famille politique, même quand il a fallu qu'il s'efface devant François Mitterrand. C'était là son honneur", a poursuivi le président de la République. "Il n'a jamais renoncé à ces principes. Il pensait clair, et toujours plus vite que les autres, au risque d'irriter. Il parlait vrai, trop vrai parfois, au risque de heurter", a-t-il renchéri. 

Sarkozy et Juppé présents. La cérémonie est notamment marquée par un discours d'Edmond Maire, ancien secrétaire général de la CFDT, avant l'éloge funèbre prononcé par le président de la République. François Hollande a passé en revue les troupes, saluer les porte-drapeaux et les anciens combattants, puis la famille de Michel Rocard. De nombreuses personnalités politiques étaient présentes aux Invalides : l'ancien président Nicolas Sarkozy, les anciens Premiers ministres Laurent Fabius, Edith Cresson, Alain Juppé, Lionel Jospin et l'ancien ministre Jack Lang.

Plusieurs ministres également là. Le président du Sénat Gérard Larcher, son homologue de l'Assemblée nationale Claude Bartolone, le commissaire européen Pierre Moscovici, la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse assistaient également à cet hommage. Plusieurs membres du gouvernement sont également présents : le Premier ministre Manuel Valls, les ministres Jean-Yves Le Drian (Défense) et le secrétaire d'Etat aux anciens combattants Jean-Marc Todeschini, Bernard Cazeneuve (Intérieur), Michel Sapin (Finances), Emmanuel Macron (Economie), Marisol Touraine (Santé), Emmanuelle Cosse (Logement), Patrick Kanner (Ville) ou encore Jean-Michel Baylet (Aménagement du territoire).

Michel Rocard, théoricien de la "deuxième gauche" française, est décédé samedi à l'âge de 85 ans. Cette journée d'hommage a débuté par un adieu au temple protestant de l'Etoile. Elle se poursuivra par un hommage rendu au siège du PS (14h00) avec des allocutions de Manuel Valls, du Premier secrétaire du parti Jean-Christophe Cambadélis et de l'historien du socialisme Alain Bergounioux.