Darmanin : "L'Europe doit mettre en place des contrôles aux frontières"

  • A
  • A
Darmanin : "L'Europe doit mettre en place des contrôles aux frontières"
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le député-maire UMP de Tourcoing en appelle à l’Europe pour en finir avec ces cargos remplis de migrants qui arrivent en Europe.

L’INFO. Gérald Darmanin, député-maire du Tourcoing et secrétaire général adjoint de l’UMP, est venu samedi matin sur Europe 1 pour commenter, notamment, l’existence de ces cargos-poubelles qui arrivent sur les côtes italiennes chargés de migrants : "évidemment, c’est un drame humain, au moment-même où l’Europe fête – un peu dans l’opulence – les fêtes de fin d’année. La question de l’immigration non contrôlée est importante. Il faut que les Européens se réunissent autour de cette question de l’immigration."

>> LIRE AUSSI - Le cargo transportant des centaines de migrants est arrivé en Italie

"Décourager les passeurs." Et qu’attend-t-il concrètement d’un éventuel tour de table européen ? "D’abord un contrôle aux frontières qui décourage les passeurs. Ces populations quittent des pays où ils sont dans la misère, mais ils sont souvent poussés par des passeurs de ces mêmes pays. Cette 'mafia humaine' doit être combattue. L’Europe doit mettre en place des contrôles aux frontières et, en même temps avoir une politique, notamment vis-à-vis de l’Afrique, très en amont. Il est très important de faire comprendre aux Africains que l’avenir est aussi dans leur continent, en pleine expansion."

>> LIRE AUSSI - Migrants : l'Italie porte secours à un cargo abandonné

"Ce qu’il nous faut, c’est des moyens !" Reste une question : comment contrôler depuis la France ou l’Italie des filières qui seraient, par exemple, installées en Syrie ? "L’Europe a des frontières, qui ne sont plus forcément internes, mais externes. Et la condition de la souveraineté, la différence entre ce qui nous appartient et ce qui ne nous appartient pas, c’est justement la frontière. Et elle est d’autant plus difficile à gérer qu’en plus d’être parfois très grande, elle peut-être naturelle. C’est le cas de la mer méditerranée, qui est assez facile à traverser. Ce qu’il nous faut, c’est des moyens !"

>> L'intégralité de l'entretien en vidéo :



Darmanin sur les migrations clandestines : "Il...par Europe1fr