Dans les coulisses de la Haute Autorité qui valide les parrainages à la primaire

  • A
  • A
Partagez sur :

Les candidats de la primaire ont déposé leurs parrainages vendredi. La Haute autorité qui organise la primaire vérifie tout pour établir la liste définitive des candidats qui sera officialisée le 21 septembre.

EXCLUSIF

Les candidats de la primaire avaient jusqu'à vendredi dernier pour déposer leurs parrainages. La Haute autorité qui organise la primaire vérifie tout pour établir la liste définitive des candidats, qui sera officialisée le 21 septembre. Pour éviter toute fraude, les parrainages des sept candidats issus des Républicains sont examinés. En exclusivité, Europe 1 a pu assister à ces contrôles. 

Confirmation de vive voix. Trois personnes se chargent de vérifier les parrainages et appellent, un par un, les élus. Gilles Carrez, par exemple avait annoncé publiquement qu'il soutenait Nathalie Kosciusko Morizet : "Il faut avoir la personne au téléphone pour qu'elle puisse nous dire de vive voix qu'elle a été le parrain de tel ou tel candidat", raconte l'une des contrôleure.

2.500 appels par jours. Et les appels de vérification sont nombreux comme pour les pro-Bruno Le Maire : "400 coups de fils passés", sourit Paul, un autre membre de la Haute autorité qui ne compte plus les appels passés. "Une fois sur deux on ne les a pas en ligne. Et tant qu'on n'arrive pas à 250 [élus contactés, ndlr], on les rappelle", explique t-il. Idem du côté des militants - il faut 2.500 signatures pour que la candidature soit validée -, à qui des appels sont passés de manière aléatoire. D’abord, les quelques 40.000 parrainages reçus sont épluchés ; poubelle si on n’a pas payé sa cotisation. Et il y en a déjà, confie la présidente de la Haute autorité, Anne Levade. Idem, si des militants ont signé pour deux candidats. De quoi stresser les prétendants qui ont peu de marge.