Dakar : "Hollande corrige Sarkozy"

  • A
  • A
Dakar : "Hollande corrige Sarkozy"
Au lendemain du discours de Dakar du président socialiste, la presse sénégalaise accorde d'ailleurs une large place à la comparaison entre les deux hommes d'Etat.@ REUTERS
Partagez sur :

Revue de presse - À l'inverse de son prédécesseur, le président a séduit de nombreux titres sénégalais.

"Je considère les Africains comme des partenaires et des amis." Ainsi tonnait François Hollande vendredi à Dakar, devant l'Assemblée sénégalaise. Ce weekend, le chef de l'Etat participe également au 14e sommet de la francophonie à Kinshasa, au Congo. Une tournée africaine très attendue, lors de laquelle le chef de l’État aura à cœur de faire oublier Nicolas Sarkozy, qui avait fâché une partie de l'Afrique, en déclarant que "l’homme africain n’était pas assez entré dans l’histoire". Au lendemain du discours de Dakar du président socialiste, la presse sénégalaise accorde d'ailleurs une large place à la comparaison entre les deux hommes d’État.

"Il efface de manière subtile son prédécesseur"

"C'est un président normal. Une nouvelle philosophie qui bannit l’extravagance et replace le citoyen au centre de l’action gouvernementale. On se souvient des premiers mois de Nicolas Sarkozy président. Des vacances bling-bling, du yacht de Boloré à Malte", écrit par exemple le journal Le Soleil. "François Hollande semble vouloir, plus que ses prédécesseurs, entretenir avec l’Afrique des relations normales, en président normal qu’il est", poursuit le journal. Le quotidien se félicite par ailleurs de la signature de quatre accords commerciaux entre les deux Etats depuis la visite, et notamment un estimé à 62 milliards de francs CFA. Et raconte "l'accueil chaleureux" du président français par le peuple sénégalais.

"C’est en partenaire que le président français François Hollande a traité les Africains dans son discours d’hier, face aux députés sénégalais", rapporte Sud Quotidien, cité par senego.com. "La Françafrique est morte de sa belle mort", lit-on dans le journal. "Le président français a effacé de manière subtile celui de son prédécesseur", estime quant à lui le site sénégalais rewmi.com. "Hollande corrige la copie de Sarkozy et enterre la Françafrique. Il s'est gardé de donner des leçons de morale et efface le discours méprisant de Nicolas Sarkozy", note également Walfadjri.

"Rond, joufflu et normand"

Mais la presse locale ne dresse pas non plus que des éloges de François Hollande. Ainsi, Le soleil le décrit surtout comme un animal politique, "spécialiste des médias" plus qu'homme d'Etat. "François Hollande est avant tout un professionnel de la politique. Malgré son physique rond, joufflu et normand, Hollande parvient à manier le verbe et à faire des mots", décrit le quotidien. Le site du journal Ferloo fait lui sa Une avec une déclaration d'Henri Guaino, et titre "Discours de Dakar : 'rien de nouveau sous le soleil'". Le journal interview par ailleurs l'ancien secrétaire d’État à la coopération de Nicolas Sarkozy, Jean-Marie Bockel, qui appelle à ne pas "réduire les discours de Sarkozy à une phrase du discours de Dakar."

"Fausse note"

Autre point noir, enfin, de la visite de François Hollande à Dakar : l'accueil de la presse. Le site pressafrik.com regrette en effet que les journalistes ont "ont été chassés du box réservé à la presse comme des malpropres par les Gendarmes sur instruction des services de la communication". Le site, qui parle de "fausse note", assure que ce "box a toujours accueilli les journalistes de la presse écrite, de la radio et de la télévision. Mais aujourd’hui, à quelques heures de l’arrivée de l’hôte de marque du Sénégal, les choses ont changé."