Cuvillier dédouane la SNCF et Guillaume Pepy

  • A
  • A
Cuvillier dédouane la SNCF et Guillaume Pepy
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - "Il faut savoir raison garder", estime le secrétaire d'Etat aux Transports, après l'affaire des trains trop larges.

"Pourquoi demander la démission de Guillaume Pepy ? Il faut savoir raison garder", a déclaré mercredi sur Europe1 Frédéric Cuvillier, Secrétaire d’État aux Transports, au sujet du président de la SNCF. Frédéric Cuvillier ne veut "pas chercher de responsabilités là où elles ne sont pas", alors que la compagnie ferroviaire a commandé 341 rames TER trop larges pour pouvoir passer entre tous les quais des gares françaises. Celui qui avait critiqué la veille une situation "rocambolesque" semble ainsi vouloir apaiser la situation. Et il se détache ainsi de la rapporteure générale socialiste du Budget à l'Assemblée, Valérie Rabault, qui a appelé Guillaume Pepy à la démission.

À qui la faute ? Pour accueillir plus de voyageurs et leur offrir plus d'espace, la SCNF a commandé 341 nouvelles rames de TER, des modèles plus larges que ceux qui circulent actuellement. Sauf qu'ils sont si larges qu'ils ne pourront pas passer dans certaines gares, dont les quais sont trop proches des voies pour laisser passer les trains. Résultat : près de 1.300 quais à modifier pour un coût estimé à 50 millions d'euros.

Le président de la SNCF accuse RFF de ne pas lui avoir transmis les bonnes informations sur la taille des quais. Mais la SNCF n'est pas exempte de tout reproche : elle a commandé la construction des trains mais prévu une marge de sécurité insuffisante entre le quai et le train. La SCNF avait prévu un espace d'un centimètre seulement, contre 3 ou 4 centimètres nécessaires.

21.05.Bandeau.TER.SNCF.Reuters.460.140

© REUTERS

"Des expertises incomplètes". Quoi qu'il en soit, pour Frédéric Cuviller, Guillaume Pepy n'est pas en cause. "Lorsque des commandes sont passées, il doit y avoir des expertises complètes. Or, manifestement, il semble qu'il y ait eu des informations transmises (par RFF à la SNCF) qui n'étaient pas complètes".

"Ces travaux sont nécessaires". Est-ce pour autant la faute des Réseaux ferrés de France ? Pas forcément, pour le secrétaire d’État aux Transports, qui assure que quoi qu'il arrive il fallait rénover les quais. "De toute façon, ces travaux sont nécessaires. Personne ne s'est posé la question de savoir pourquoi les trains étaient plus larges ? Parce qu'il y a des normes nouvelles, que le nouveau matériel est adapté au handicap et qu'il permet d’avoir des comportements réservés aux vélos".

Pour Frédéric Cuvillier, le seul moyen d'éviter un nouveau couac, c'est de rapprocher RFF et la SNCF. Le projet de réforme ferroviaire qui doit être examiné le 16 juin par l'Assemblée nationale, prévoit de regrouper l'actuel Réseau ferré de France (RFF) et la SNCF en un grand groupe public. "Il doivent de nouveau travailler ensemble".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

L'INFO - Les nouveaux TER sont... trop larges pour les quais

INTERVIEW E1 - La SNCF promet "aucune incidence sur le prix du billet"

ZOOM - A qui la faute ?

REACTION - "Consternant" et "stupide", juge Royal