Taclé par Bernadette Chirac, Juppé répond

  • A
  • A
Taclé par Bernadette Chirac, Juppé répond
@ Reuters
Partagez sur :

ESQUIVE - "Il m'a confirmé son jugement, que j'étais 'le meilleur d'entre nous'", a assuré le maire de Bordeaux à propos de Jacques Chirac, qu'il dit voir régulièrement.

Alain Juppé ? Il ne remportera pas les primaires UMP car "il est très très froid" et "n'attire pas les gens", a jugé Bernadette Chirac, lundi sur Europe 1. Une amabilité que le maire de Bordeaux, interrogé lundi lors d'un point presse à Bordeaux, a préféré balayer : "il y a des stéréotypes comme ça, dans la vie", a-t-il déclaré. Mais pour lui, "il y a bien longtemps que cette image appartient au passé, il faut vivre avec son temps". "Je n'ai pas envie de répondre à Mme Chirac. Ça a l'air de vous préoccuper beaucoup, moi pas du tout", a-t-il dit aux journalistes.

L'ancien Premier ministre s'est tout de même targué de sa proximité avec Jacques Chirac, soulignant qu'il avait la semaine dernière rendu visite à l'ancien président à son bureau parisien de la rue de Lille. Un entretien de 45 minutes au cours duquel Jacques Chirac l'aurait "encouragé à persévérer" dans la voie de sa candidature. "Il m'a confirmé son jugement, que j'étais 'le meilleur d'entre nous'. Il persiste...", a souri Alain Juppé.

>> LIRE AUSSI - Quand Bernadette Chirac tacle Alain Juppé

"Jacques Chirac ne change pas d'avis". "Vous savez, Jacques Chirac est un fidèle, il ne change pas d'avis", a-t-il ajouté avant de glisser en forme de boutade : "je ne veux pas m'immiscer dans les problèmes matrimoniaux de quelque couple que ce soit." "Je n'ai pas été cherché le soutien de Jacques Chirac, je suis allé le voir parce que j'ai de l'affection pour lui", a poursuivi le maire de Bordeaux, disant voir l'ancien président "tous les trois-quatre mois". "Je l'ai trouvé relativement en forme, cela m'a fait plaisir", a-t-il ajouté.

Et s'il est jugé "très froid", Alain Juppé pourra toujours se consoler avec le Prix de l'Humour politique 2014, qui lui a été décerné lundi pour sa petite phrase : "En politique, on n'est jamais fini. Regardez-moi !" "Vous voyez, je ne suis pas si pisse-froid que vous le pensiez", a plaisanté Alain Juppé. "Certains l'aiment chaud."

>> LIRE AUSSI - En politique, le plus marrant de l’année, c’est Juppé