Courson assume sa victoire sur Balkany (E1)

  • A
  • A
Partagez sur :

Le candidat divers droite dans le canton de Levallois-Perret-Sud, Arnaud de Courson a battu avec 53 % des voix au second tour des élections cantonales, sa rivale Isabelle Balkany (45 %), élue UMP historique des Hauts-de-Seine. C'est un coup de tonnerre pour la Sarkozie, face à ce candidat inconnu.

Quadragénaire, chasseur de tête dans la finance, issu de la Bourgeoisie dynamique mais traditionnelle, Arnaud de Courson a su profiter de la rébellion de tous ces électeurs de droite qui rejettent les méthodes du camp Sarkozy. Et il assume : "C'est un désavoeu total de leur manière de faire, quand elle (Isabelle Balkany nldr) a prôné l'arrivée du fils du chef de l'Etat à la tête de l'Epad, moi qui ai voté pour Nicolas Sarkozy au second tour, je me suis dit, 'mais c'est le meilleur moyen pour les faire baisser dans les sondages, ils sont fous'", a-t-il déclaré au micro d'Europe 1.

Arnaud de Courson se réclame du conseiller général de droite Jean-Christophe Fromantin, élu lui aussi, hier, contre une Sarkozyste. or, Jean-Christophe Fromantin, est le fameux successeur de Nicolas Sarkozy à la Mairie de Neuilly, contre le souhait du Président en 2008... En outre, cerise sur le gâteau, les deux hommes pourraient maintenant soutenir pour sa réélection à la Présidence des Hauts-de-Seine celui que les Sarkozy veulent éliminer : Patrick Devedjian.