Cosse : "Fessenheim fermera, nous en avons parlé avec le président"

  • A
  • A
Cosse : "Fessenheim fermera, nous en avons parlé avec le président"
@ Reuters
Partagez sur :

PROMESSE - La secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts assure que François Hollande lui a confirmé la fermeture de la centrale nucléaire.

L’INFO. Le candidat François Hollande l’avait promis lors de sa campagne : la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) fermera ses portes en cas d’accession à l’Elysée. Désormais au pouvoir, le chef de l’Etat n’a pas encore tenu sa promesse. Mais il va le faire, a assuré vendredi Emmanuel Cosse, secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts (EELV), qui aurait reçu des garanties de la part du président

>> A LIRE AUSSI - La réduction de la part du nucléaire de 75% à 50% en 2025 est votée

"Fessenheim est en panne toutes les semaines". "Fessenheim fermera, nous en avons aussi parlé avec le président de la République", a déclaré sur France Info l’écologiste, qui a été reçue lundi par François Hollande. "C'est ce qu'il a dit. Je suis peut-être la seule en France à le croire mais Fessenheim fermera, c'est un engagement du président de la République. J'entends bien les pressions d'EDF, des syndicats, les sorties de Ségolène Royal et de Stéphane Le Foll. Sauf que je vous dis que Fessenheim fermera", a-t-elle insisté. "Si Fessenheim ne ferme pas, ça veut dire que la France n'est pas capable de répondre à la question de la sûreté nucléaire. Cette centrale est sur la nappe phréatique la plus importante d'Europe. En plus, Fessenheim est en panne toutes les semaines", a ajouté l'élue d'Ile-de-France.

>> A LIRE AUSSI - Fessenheim : fermera, fermera pas ?

ROYAL 640

© Reuters

"Pour l'instant, il n'y a pas d'autre d'hypothèse sur la table". Interrogée dans la foulée sur I

"L'Autorité de Sûreté nucléaire (ASN) nous dira, au moment où il faut fermer, quels sont les réacteurs les plus dangereux ou ceux qui nécessitent le plus lourd investissement public. Est-ce que c'est Fessenheim? Est ce que c'est d'autres réacteurs?", a-t-elle conclu. Emmanuel Cosse devrait encore attendre un peu avant de se réjouir.