Corruption : le sénateur Philippe Kaltenbach condamné à un an ferme

  • A
  • A
Corruption : le sénateur Philippe Kaltenbach condamné à un an ferme
@ AFP
Partagez sur :

Le sénateur socialiste, également condamné à une inéligibilité de cinq ans, va faire appel. 

Le sénateur socialiste Philippe Kaltenbach a été condamné à deux ans d'emprisonnement, dont un ferme, pour corruption passive, jeudi, par le tribunal correctionnel de Nanterre. Il a également été condamné à une inéligibilité de cinq ans et 20.000 euros d'amende.

Argent contre logement social. L'ancien maire de Clamart a été reconnu coupable d'avoir accepté de l'argent liquide de la part d'un de ses adjoints, contre une promesse d'attribution de logement social. La condamnation est plus sévère que les réquisitions du procureur, qui avait demandé, lors de l'audience du 22 septembre, une peine d'emprisonnement intégralement assortie du sursis.

"Un coup monté". L'élu, qui nie les faits, a indiqué qu'il allait interjeter appel. "Je suis victime d'un coup monté visant à me salir et à m'éliminer politiquement. Je n'ai jamais touché d'argent en échange d'un quelconque avantage ou d'un appartement", a-t-il encore affirmé sur son blog après le rendu de la décision, alors qu'il était absent de l'audience.

Le "remboursement d'un prêt". L'affaire était née d'une vidéo tournée en 2010, à l'insu de Philippe Kaltenbach, par son adjoint de l'époque Mohamed Abdelouahed et diffusée sur internet en 2012.
Dans une séquence, on voit l'ancien maire de Clamart recevoir, dans son bureau, une somme d'argent en liquide de M. Abdelouahed. Pendant la remise de fonds, les deux hommes discutent de ce qui semble être l'attribution d'un logement à un tiers. Selon le maire de l'époque, il s'agissait d'un "remboursement de prêt" à son adjoint.