Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon : "Cette primaire est un gros bide"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon dénonce des "chiffres gonflées à l'hélium solférinien" pour masquer "l'échec" de la primaire organisée par le PS.

Alexis Corbière n'est pas convaincu par les explications avancées rue de Solférino pour justifier les drôles de chiffres sur la participation à la primaire organisée par le Parti socialiste. "Je crois qu'il y a eu tripatouillage et ça m'a choqué", a expliqué lundi soir sur Europe 1 le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, invité du Club de la presse. "Moi, avec une certaine expérience, quand je vois qu'il n'y avait que 400.000 personnes qui avaient voté vers 13 heures, je jugeais impossible qu'on annonce 2 millions le soir et les faits m'ont donné raison."

Ceux qui sont socialistes, aidez-nous

Au lendemain du premier tour qui a qualifié Benoît Hamon et Manuel Valls, Alexis Corbière s'appuie sur les données de la fédération socialiste de Paris qu'il a étudiées. "Dans certains arrondissements, il y aurait eu plus d'un vote par minute", décrit-il. "Est-ce que c'est ce qu'on a vu ? Je ne crois pas." Et le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon d'asséner : "Ces chiffres me semblent gonflés à l'hélium solférinien pour justifier que ce n'est pas un échec alors que c'est un gros bide."

"Hollandisation". "Je suis conscient de porter une attaque grave et je le fais sur la base de faits", insiste Alexis Corbière, tandis que les organisateurs de la primaire démentent toute manipulation. "Je demande : 'donnez les chiffres à la presse, donnez tous les résultats des bureaux de vote' et on verra si c'est véritablement crédible", appelle le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon.

Pour Alexis Corbière, les difficultés du PS traduisent sa "hollandisation" : "Cette incapacité de Hollande à aller devant les électeurs, elle va être aussi celle du candidat du PS, quel qu'il soit." Le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon appelle donc les électeurs socialistes à rallier le mouvement de la "France insoumise" à accompagner la dynamique de son candidat : "Ne faîtes pas perdre cette possibilité de changer le pays. Aidez-nous. On peut écrire ensemble une page de l'histoire du pays."