Copé saisit les instances pour des "irrégularités"

  • A
  • A
Copé saisit les instances pour des "irrégularités"
@ REUTERS
Partagez sur :

Le camp du maire de Meaux dénonce des irrégularités à Nice et dans le 16è à Paris.

L'équipe de Jean-François Copé a annoncé dimanche soir qu'elle allait saisir la commission interne (Cocoe) chargée de veiller au bon déroulement de l'élection du président de l'UMP pour des "irrégularités" à Nice, fief des fillonistes Christian Estrosi et Eric Ciotti. 1.178 bulletins auraient été comptabilisés pour 590 émargements, selon la députée Valérie Rosso-Debord. Dans l’après-midi, Michèle Tabarot, députée-maire UMP du Cannet qui figure sur le ticket Copé, déclarait que "depuis ce matin nous avons constaté un certain nombre d'irrégularités" dans les bureaux de vote des Alpes-Maritimes, une fédération acquise à François Fillon.

"Nous demandons solennellement à François Fillon de mettre de l'ordre dans son équipe", a déclaré à la presse Marc-Philippe Daubresse, soutien du député-maire de Meaux. "Si les irrégularités sont confirmées, nous demanderons d'annuler le scrutin dans ce bureau de vote", a-t-il ajouté. "Sauf à ce qu'on soit aux Noces de Cana et qu'on fasse la multiplication des petits pains, ça me semble difficile de pouvoir imaginer autre chose qu'une irrégularité", a estimé le député.

L'équipe de Jean-François Copé veut également saisir la Cocoe pour le 2e bureau du XVIe arrondissement de Paris. Selon l'entourage du député-maire de Meaux, il y a 40 bulletins de plus dans l'urne que sur les listes d'émargement.