Copé : "il était indispensable que Sarkozy réponde comme il l’a fait"

  • A
  • A
Copé : "il était indispensable que Sarkozy réponde comme il l’a fait"
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le patron de l’UMP estime que le gouvernement cherche à "instrumentaliser ces affaires".

Si, à droite, certains ont semblé quelque peu  gênés par la tribune de Nicolas Sarkozy dans Le Figaro, et notamment l’emploi du mot « stasi », Jean-François Copé, lui, soutient fermement l’ancien président, comme il l’a expliqué vendredi au miro d’Europe 1 : "il était indispensable que Nicolas Sarkozy réponde comme il l’a fait. Et je vois la manière dont réagit ce gouvernement, qui fait la démonstration qu’il a bien cherché à instrumentaliser ces affaires, y compris à travers le fait de piétiner en permanence le secret de l’instruction et la présomption d’innocence", a déclaré le patron de l’UMP.

Et Jean-François Copé de conclure, presque en colère : "bien sûr que je suis, comme tout le monde, désolé de voir ce niveau de tension dans le débat public. Mais enfin en même temps, parlant de Nicolas Sarkozy, on est jamais assez violent quand on l’attaque, mais lui le serait trop quand il se défend ! J’en ai assez du deux poids deux mesures".

sur le même sujet, sujet,

FACT-CHECKING - Écoutes : le vrai du faux des explications de Sarkozy

VERBATIM - "Les principes sacrés de notre République foulés aux pieds"

RIPOSTE - Me Herzog se défend

REVELATIONS - Des extraits d'écoutes de Sarkozy dévoilés

ZOOM - Qu'est-ce qui caractérise le trafic d'influence ?

RÉSUMÉ - Sarkozy sur écoute : une nouvelle affaire en six actes