Copé-Fillon : il va falloir être patient

  • A
  • A
Copé-Fillon : il va falloir être patient
@ MAX PPP
Partagez sur :

L’ESSENTIEL - Après une brève rencontre jeudi, les rivaux se reverront la semaine prochaine.

• Un tête-à-tête la semaine prochaine.  Jean-François Copé et François Fillon se sont retrouvés brièvement jeudi en fin d'après-midi à l'Assemblée nationale. Le rendez-vous a duré une demi-heure, entre 17h30 et 18 heures, dans le bureau de l'ex-Premier ministre. Ils ont décidé de se revoir en tête-à-tête en début de semaine prochaine. 

• Rien ne filtre de leurs échanges. "Nous sommes convenus de conserver pour nous le contenu de nos discussions, de voir surtout si nous sommes en situation de trouver ensemble un accord qui nous permette de trouver les chemins de la conciliation, de l'apaisement, de la raison", a confié Jean-François Copé.

• Le R-UMP fait ses premiers pas. Le nouveau groupe filloniste Rassemblement-UMP (R-UMP) a passé mercredi l'épreuve du feu des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale. Les députées UMP Anne Grommerch et Annie Genevard ont posé chacune une question, l'une sur Florange, l'autre sur le mariage homosexuel.

>> A lire aussi : ce que va (concrètement) changer le R-UMP  

• La proposition des "non-alignés". Nathalie Kosciusko-Morizet et Bruno Le Maire ont lancé mardi un appel des députés non alignés en direction de Jean-François Copé et François Fillon. Ils réclament un nouveau vote "dans les trois mois" et la dissolution du groupe filloniste, le Rassemblement-UMP à l’Assemblée.

26.07 nkm Le maire 460x160

© MAXPPP

• Le calendrier, encore et toujours un point de désaccord. Jean-François Copé, qui se juge légitimement élu pour trois ans, propose de remettre son mandat en jeu après les élections municipales de 2014 alors que François Fillon, qui conteste un vote selon lui entaché d'irrégularités, juge cette échéance trop lointaine. L'ancien Premier ministre demande que les militants revotent dans un délai de trois mois maximum.