Copé et Fillon à l'heure de la cohabitation

  • A
  • A
Copé et Fillon à l'heure de la cohabitation
@ Reuters
Partagez sur :

Le R-UMP a été dissous. Les deux rivaux sont parvenus à un accord sur la direction partagée.

• L'image qui manquera. La photo de la réconciliation attendra. Les deux anciens rivaux à l'UMP sont certes tombés d'accord mais pas de chance, ils ne seront pas ensemble, mardi après-midi, au siège de l'UMP pour annoncer le nouvel organigramme du parti. François Fillon, retenu par "des engagements personnels pris de longue date", ne sera pas présent, révèle Le Figaro. C'est donc Jean-François Copé qui présentera la nouvelle équipe, mardi, à 16h30.

• Le groupe R-UMP officiellement dissous. Fini les moqueries de Jean-Marc Ayrault à l'Assemblée sur le R-UMP. La dissolution du groupe filloniste a été officiellement actée, lors de la conférence des présidents mardi à l'Assemblée nationale, avant qu'elle ne soit définitivement publiée mercredi au Journal officiel, a indiqué Christian Jacob, le patron des députés UMP. Les 70 députés R-UMP et trois apparentés vont maintenant devoir écrire au président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone pour signifier leur rattachement au groupe UMP.

• Qui dans la direction collégiale ? La constitution de la nouvelle équipe dirigeante, censée "tenir compte de toutes les sensibilités et motions", a été un véritable casse-tête. Mais les deux anciens rivaux sont parvenus, bon gré, mal gré, à un accord révélé mardi matin par Le Figaro et le Monde.fr. Sans surprises, Laurent Wauquiez et Valérie Pécresse seront respectivement "vice-président" et "secrétaire générale déléguée" aux côtés des copéistes Luc Chatel et Michèle Tabarot. Nadine Morano (pro-Copé) et Dominique Bussereau (pro-Fillon) seront délégués généraux, en charge des élections. Edouard Courtial (pro-Copé) et Eric Ciotti (pro-Fillon) seront, eux, chargés des fédérations. La commission des investitures, tout comme la commission chargée de réformer les statuts, qui planchera sur les modalités d'organisation du scrutin de septembre et la primaire de 2016, seront, elles, coprésidées par Jean-François Copé et François Fillon.

• Un rendez-vous hebdomadaire. Jean-François Copé et François Fillon ont convenu d'instaurer un rendez-vous hebdomadaire des leaders de l’opposition, tous les mardis matin. 20 personnes y participeront : cinq copéistes, cinq fillonistes, cinq non-alignés et cinq membres choisis par les deux anciens rivaux.

 

 >>> Caroline Roux revient sur leur "voisinage pacifique".