Copé : "derrière Tous à poil, c'est la lutte des classes"

  • A
  • A
Copé : "derrière Tous à poil, c'est la lutte des classes"
@ Europe1
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Pour le président de l'UMP, le livre Tous à Poil est là pour "refuser toute marque d'autorité".

Tous à poil, la suite. "Pourquoi j'ai parlé de Tous à poil? Je demande juste que l'on soit vigilant, que le ministre de l’Éducation fasse un peu plus attention. J'aurai pu citer Mehdi a du rouge à lèvres ou Papa porte une jupe", a renchéri Jean-François Copé jeudi soir sur Europe1, à propos du livre qu'il avait dénoncé dimanche dernier. "Tous à poil : il faut le lire pour comprendre ! Je n'ai pas demandé de le retirer des bibliothèques. Je demande juste que l'on regarde ce qu'il y a dedans. A poil la mamie, à poil le policier, à poil la maîtresse", a insisté le président de l'UMP.



EXTRAIT – Jean-François Copé : "je n’ai jamais...par Europe1fr

"J'ai entendu les réactions du gouvernement. Madame Vallaud-Belkacem qui m'a insulté au-delà de tout ce que l'on devrait tolérer de la part d'un porte-parole du gouvernement. On a dit : ce sont des associations de parents qui l'ont recommandé, ça n'a rien de politique", a soulevé Jean-François Copé, qui a, lui, une autre version.

De la lutte des classes ? "La présidente de cette association, l’Atelier des Merveilles, était membre de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR). On voit bien que ce qu'il y a derrière, c'est la défense de la lutte des classes. On voit bien que le choix des profils déshabillés dans Tous à poil, c'est pour refuser toute marque d’autorité. Quand on a déshabillé un policier, vous croyiez que c'est anodin, qu'on a besoin de s'en servir de support pour des élèves de CP ou de CE1", a-t-il demandé.

page extraite du livre Tous à poil

© "Tous à poil" de Marc Daniau et Claire Franek – Éditions du Rouergue, 2011

Tous à poil, le livre critiqué par Jean-François Copé, fait partie des 500 ouvrages recommandés sur le site de l'ABCD de l'égalité, une expérience qui a fait l'objet de critiques de la part des adversaires de l'enseignement supposé de la théorie du genre à l'école. L'expérience a été mise en place dans dix académies par le ministère de l'Education nationale pour lutter contre les stéréotypes de genre. Depuis que Jean-François Copé a parlé de l'ouvrage, il est en tête des ventes sur Amazon. "C'est pas plus mal qu'il soit lu pour que les gens comprennent ce qu'il y a dedans", a répondu le président de l'UMP sur Europe1.

sur le même sujet, sujet,

ON L'A LU - Tous à poil : qu’y a-t-il (vraiment) dedans

Tous à poil, en tête des ventes sur Amazon

POLÉMIQUE - Copé dénonce Tous à poil, un livre pour enfants