COP21 : pour les écologistes, "François Hollande a fait le travail"

  • A
  • A
COP21 : pour les écologistes, "François Hollande a fait le travail"
Emmanuelle Cosse @ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

S'ils restent vigilants, les responsables écologistes français saluent le travail de l'exécutif pour le climat. 

A la veille du second tour des régionales, les écologistes semblent se ranger derrière l'exécutif. Sur la COP21, les responsables écologistes français ont salué le travail de François Hollande et son gouvernement, après l'annonce d'un accord sur le climat

"C'est un moment historique". "François Hollande a fait le travail, très clairement. Ce qui est certain, c'est qu'à force de travailler là-dessus et de voyager, il a très bien compris les enjeux. Il a été secoué par ses discussions avec certains chefs d'Etat qui l'ont sensibilisé aux problèmes auxquels ils sont confrontés", a déclaré la secrétaire nationale d'EELV, Emmanuelle Cosse. Pascal Canfin, ancien ministre écologiste, reste vigilant sur la mise en oeuvre de l'accord. Mais il reconnaît une avancée.

"C'est ça le pacte de Paris, c'est l'accord plus les 10.000 engagements autour de l'accord et je crois que c'est un moment historique que nous vivons parce que ça va nous accompagner tout le siècle (...) Le principal point faible de l'accord, c'est que les cycles de révision des engagements pour aller plus vite, pour aller plus loin, ne commenceront qu'en 2025", a-t-il fait savoir sur BFMTV.

De Rugy veut entrer au gouvernement. D'autre en profite pour... tenter de se caser au gouvernement, histoire de vérifier que l'accord sera bien mis en oeuvre. "François Hollande a fait le job. Est-ce qu'il va se limiter à ça en estimant que ça vaut bilan écologique pour son quinquennat ? Ou est-ce qu'il va continuer à mener une action écologique sur le plan national, sur la question des transports, notamment? Ca serait logique, ça justifierait que nous soyons au sein du gouvernement pour appuyer encore davantage cette démarche", a ainsi déclaré le député Union des démocrates et écologistes (UDE), le parti dissident d'EELV, François de Rugy.

 "C'est un accord quasiment inespéré. C'est une très bonne nouvelle (...) Il y a eu une implication très, très forte de l'exécutif, en particulier du président (Hollande) et de Laurent Fabius, et arriver aujourd'hui à un tel accord historique, cela fera date (...) Depuis la prise en charge de cette COP (...), celui qui aura réussi à remettre la France au coeur de l'action écologique mondiale, c'est François Hollande", a renchéri Jean-Vincent Placé, coprésident des sénateurs écologistes.