Confidences de François Hollande : Eric Ciotti saisit la justice

  • A
  • A
Confidences de François Hollande : Eric Ciotti saisit la justice
Le député Les Républicains estiment que François Hollande a commis une infraction pénale en divulguant à des journalistes des informations sur des frappes en Syrie.@ VALERY HACHE / AFP
Partagez sur :

Le député LR des Alpes-Maritimes estime que certaines confidences du président à des journalistes du Monde, à propos de frappes en Syrie, constituent une infraction pénale.

Pour certains, les confidences répétées de François Hollande aux journalistes participent d'un abaissement de la fonction présidentielle. Pour d'autres, cela va même plus loin, et ces divulgations constituent une infraction pénale. C'est ce que pense Eric Ciotti. Selon le JDD de ce week-end, le député Les Républicains des Alpes-Maritimes est allé jusqu'à saisir la justice.

Des confidences "d'une gravité extrême". Vendredi en effet, l'élu a fait appel au procureur de la République. Dans son viseur : les révélations faites par François Hollande à Gérard Davet et Fabrice Lhomme du Monde, sur la préparation de frappes en Syrie. Fin août, les deux journalistes avaient publié un article mentionnant un dossier "Confidentiel défense" dont ils auraient pu prendre connaissance, et qui "détaille la 'timeline du raid' à venir". "Tout y est répertorié", écrivent Gérard Davet et Fabrice Lhomme. "La veille de l’attaque, les Rafale des bases d’Abou Dhabi et de Djibouti devront avoir finalisé leurs derniers tests à 15 heures. Le président de la République devra donner son accord final à 20 heures. Les équipages seront briefés à 21 heures, pour un décollage prévu à 22h40."

Pour Eric Ciotti, ces confidences sont "d'une gravité extrême" et constituent une infraction pénale. D'où sa décision de saisir la justice. Auparavant, il s'est tourné deux fois vers le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. En vain.