Cote de confiance : Macron en baisse, Philippe en légère hausse

  • A
  • A
Cote de confiance : Macron en baisse, Philippe en légère hausse
Le Premier ministre et le président de la République décrochent dans les enquêtes d'opinion. @ Etienne LAURENT / POOL / AFP
Partagez sur :

Au même stade, les prédécesseurs d'Emmanuel Macron recueillaient des jugements positifs nettement plus élevés. 

La cote d'Emmanuel Macron est en baisse de 3 points sur un mois, le chef de l'État recueillant désormais autant de jugements positifs que négatifs (42%), et celle du Premier ministre en légère hausse (+2 pts à 41%), selon un sondage Ipsos diffusé mercredi.

Les jugements défavorables à l'action du président de la République sont pour leur part en forte hausse de 15 points, signe, selon Ipsos, de la fin de deux mois d'"attentisme bienveillant" dont il bénéficiait depuis son arrivée à l'Élysée. 16% (-12) des personnes interrogées ne se prononcent pas, selon ce baromètre mensuel pour l'hebdomadaire Le Point.

Un niveau très bas par rapport à ses prédécesseurs. Au même stade, ses prédécesseurs à l'Élysée recueillaient des niveaux nettement plus élevés, avec 66% d'avis favorables pour Nicolas Sarkozy l'été 2007 et 55% pour François Hollande cinq ans plus tard. Si la cote d'Édouard Philippe progresse de deux points à 41%, le Premier ministre enregistre également une forte progression des opinions négatives sur son action (36%, +12), 23% (-14) des Français interrogées ne se prononçant pas.

Toujours en tête du classement des personnalités, avec 52% d'opinions favorables, Nicolas Hulot voit cependant se cote chuter de cinq points en un mois. Le ministre de la Transition écologique devance notamment Alain Juppé (40%), Jean-Yves Le Drian (36%) et Jean-Luc Mélenchon (33%), chacun en hausse de deux points.

*Enquête réalisée en ligne les 21 et 22 juillet auprès de 1.022 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.