Compiègne : un rapport blanchit Woerth

  • A
  • A
Compiègne : un rapport blanchit Woerth
@ Reuters
Partagez sur :

Le rapport donne raison à l'ancien ministre du Budget qui avait autorisé la vente de l'hippodrome.

L'ancien ministre du Budget Eric Woerth avait-il le droit d'autoriser la vente de l'hippodrome du Putois à la Société des courses de Compiègne (SCC) pour 2,5 millions d'euros ? Oui, affirme un rapport d'experts que s'est procuré Le Monde.

Ce rapport, signé par Philippe Terneyre, a été remis à l'actuel ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, le 12 juillet. 

Pas de remise en cause de la cession

"L'analyse du professeur Terneyre laisse peu de place à ce stade à une remise en cause de la cession", indique Jérôme Cahuzac, lundi 23 juillet, dans un courrier adressé à Philippe Berger secrétaire général du syndicat national unifié des personnels des forêts et de l'espace naturel et cité par le quotidien.

En février 2011, un précédent rapport du Sénat avait pointé les "bricolages" de l'ancien ministre dans cette affaire.