Comment votre député a-t-il dépensé sa "cagnotte" ?

  • A
  • A
Comment votre député a-t-il dépensé sa "cagnotte" ?
@ AFP/MARTIN BUREAU
Partagez sur :

On peut consulter sur le site de l'Assemblée nationale l'utilisation dans le détail de la "réserve parlementaire" des députés pour 2014.

L'INFO. Pour la deuxième année, tout le monde a accès, depuis jeudi sur le site de l'Assemblée nationale, à un ficher recensant dans le détail l'utilisation de la "réserve" des députés pour 2014. Comme cela avait déjà été le cas en 2013, le montant a été diminué de 10% "pour participer à l'effort national de réduction des dépenses publiques", a souligné le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone. Un constat en ressort : ces 80 millions d'euros servent à parts à peu près égales collectivités et associations.

>> Retrouvez tous les détails en cliquant ici

C'est quoi "la réserve parlementaire" ? Pendant longtemps, on l'a considérée comme une sorte de "caisse noire", chaque député pouvant user de ses fonds de façon discrétionnaire. Et même si Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale, a exigé la publication des données, les critiques perdurent. Le site du Point a ainsi révélé lundi le contenu d'un rapport de la Cour des comptes, adressé en novembre dernier au ministre des Finances, Michel Sapin, et au ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. L'institution y épingle les dérives d'un système dont l'objectif serait "largement perdu de vue". "Le moment paraît venu de s'interroger sur l'utilité de cette forme d'aide à l'heure où l'État est conduit à revoir ses formes d'intervention financière dans les territoires", ajoute la Cour des comptes.

>> LIRE AUSSI - La Cour des comptes épingle la réserve parlementaire

Cela représente quelles sommes ? Les élus disposent, en moyenne, de 130.000 euros. Certains privilégient la commune dont ils sont le maire, comme Huguette Bello (Front de gauche) pour Saint-Paul à La Réunion et Jean Leonetti (UMP) pour Antibes, qui leur ont donné l'intégralité de leur 130.000 euros. D'autres préfèrent saupoudrer leurs fonds entre des dizaines de bénéficiaires, comme Georges Fenech (UMP) ou Gilbert Collard (RBM). Et donnent ainsi libre cours aux accusations de clientélisme.

>> LIRE AUSSI - Marion Maréchal-Le Pen ne sait que faire de sa réserve

Y a-t-il des exceptions ? A chaque règle son exception, et la "réserve" n'y échappe pas. Les membres du bureau de l'Assemblée nationale disposent ainsi 140.000 euros chacun, soit 10.000 euros de plus qu'un élu lambda. Les vice-présidents, les questeurs, les présidents de groupe et de commission sont encore mieux lotis, avec 260.000 euros chacun.

Quant au président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, il a le droit d'utiliser 520.000 euros. Ce dernier a mis notamment 190.000 euros à la disposition de la commune de Romainville (Seine-Saint-Denis) pour une école maternelle, 90.000 euros pour le Pré-Saint-Gervais, dont il est conseiller municipal, et 90.000 aux Lilas où il habite.