Comment Valls va calmer la fronde socialiste

  • A
  • A
Comment Valls va calmer la fronde socialiste
@ Reuters
Partagez sur :

L’INFO POLITIQUE - Le Premier ministre devrait annoncer mardi des gestes pour les plus modestes. Suffisant ?

Manuel Valls n’a plus beaucoup de temps pour calmer la fronde de certains députés PS. Mardi, le Premier ministre soumet à l'Assemblée nationale son programme de stabilité, censé permettre d'économiser 50 milliards d’euros d’ici à 2017. Et il n’est toujours pas certain d’obtenir la majorité. Même si le vote est consultatif, c’est une humiliation que l’ancien ministre de l’Intérieur tient à éviter. Alors Manuel Valls a annoncé "un geste fort" sur les petites retraites. Selon les informations d’Europe 1, un quart des retraités devrait être concerné.

Quatre millions de retraités concernés. Ce sont donc près de quatre millions de personnes qui seront impactées par ce geste du Premier ministre. Conséquence : individuellement, le coup de pouce ne sera pas spectaculaire. "A ce niveau-là on est plus dans le geste symbolique", glisse un proche de Manuel Valls. Au total, la mesure devrait coûter 200 milliards d’euros. Mais au sommet de l’Etat, on s’empresse de préciser que Bercy dispose d’une enveloppe d’un milliard  de marge de manœuvre qui avait été anticipé et...qui permet aujourd’hui au gouvernement de discuter avec la majorité. Par ailleurs, Manuel Valls veut se réserver l’annonce du seuil à partir duquel les pensions seront gelées. Ce devrait être aux alentours de 1.000 euros.

Mécanique de haute précision. A Bercy, on ne nie pas que le mécanisme n’est pas encore ficelé et ne le sera pas d’ici à mardi. Car entre ceux qui ont une seule caisse de retraite, ceux qui ont une complémentaire et ceux qui sont "polypensionnés", il faut mettre au point un dispositif qui relève de l’horlogerie de haute précision. Voilà pourquoi l’enveloppe n’est pas encore totalement arrêtée.  

Le plan pauvreté remis sur le métier. Il y aura d’autres gestes pour calmer la partie de la majorité la plus remuante, mais aussi pour donner des gages aux syndicats comme la CFDT. Ainsi, le plan pauvreté, qui devait être reporté d’un an, sera finalement réactivé.  

Suffisant… pour les plus modérés. Ces annonces ne devraient pas suffire à calmer les plus remontés, ceux de l’aile gauche du PS. Ceux-là sont de toute façon considérés comme perdus par le PS. "Si tu votes tout le temps contre, commence à te chercher des locaux", leur dit tout net Jean-Christophe Cambadélis, le nouveau premier secrétaire du PS. Les annonces de Manuel Valls seront plus à destination des modérés, comme les proches de Martine Aubry, qui pestent contre la nomination du Premier ministre. Avec ces mesures, ils pourront se féliciter d’avoir fait bouger les lignes, d’avoir  gagné des batailles et… sereinement rentrer dans le rang. C’était en tous cas le pari au sommet de l’Etat dimanche soir.  

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

DECRYPTAGE - Valls et les députés, un jeu de rôle

FRONDE - Programme de stabilité : ces trois députés PS ne le voteront pas

INFO E1 - Retraites : le coup de pouce serait un "crédit d’impôt"

COHABITATION - Plan d’économies : des élus de droite disent "pourquoi pas"

PRÉCISIONS - Économies : le détail des 50 milliards sur 3 ans