Comment Simone Veil peut-elle être panthéonisée ?

  • A
  • A
Comment Simone Veil peut-elle être panthéonisée ?
Le Panthéon en 2015, lors de l'entrée de Pierre Brossolette, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion et Jean Zay.@ AFP
Partagez sur :

Des personnalités politiques et des anonymes réclament l'entrée au Panthéon de Simone Veil, quelques heures seulement après le décès de l'ancienne ministre de la Santé.

Après la mort de Simone Veil, décédée vendredi à l'âge de 89 ans, des voix se font entendre pour que l'ancienne ministre de la Santé entre au Panthéon. Des personnalités politiques d'abord, comme la députée européenne Christine Revault d'Allonnes ou encore Bernard Kouchner. Une pétition a également été lancée sur la plate-forme Change.org. Elle est adressée au président de la République, Emmanuel Macron, ainsi qu'à la Secrétaire d'Etat à l'égalité entre les femmes et hommes, Marlène Schiappa. Mais au fait, comment entre-t-on au Panthéon ?

75 personnalités au Panthéon. Depuis 1791, le Panthéon recueille les dépouilles de ceux qui ont fait et marqué l'Histoire de la France. 75 personnalités ont leur tombe ou une urne funéraire dans ce monument, situé dans le 5ème arrondissement de Paris. Les dernières personnes à y être entrées sont Pierre Brossolette, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion et Jean Zay, quatre figures de la résistance pendant la Seconde Guerre mondiale.

Dans ce monument, on retrouve également les tombes d'Emile Zola, Jean Moulin, Jean-Jacques Rousseau ou encore André Malraux. Au total, seules quatre femmes sont entrées au Panthéon : Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion, Marie Curie et Sophie Berthelot.

Le président de la République décide. La décision d’inhumer une personnalité au Panthéon a évolué au fil de l'histoire de France. Au départ, en 1791, cette responsabilité revenait à l'Assemblée constituante. Sous le Premier Empire, c'est à Napoléon 1er que revient cette décision. Sous la Troisième République, ce sont les députés qui sont chargés de désigner les personnalités qui peuvent figurer au monument.

Aujourd'hui, ce choix revient au président de la République et deux conditions doivent être respectées. La personnalité doit avoir la nationalité française et la famille du défunt doit être d'accord. Si Simone Veil doit entrer au Panthéon, c'est donc à Emmanuel Macron d'en décider.