Comment Marine Le Pen espère séduire les patrons

  • A
  • A
Comment Marine Le Pen espère séduire les patrons
@ AFP
Partagez sur :

Le FN a lancé un huitième collectif pour préparer la présidentielle : "Croissance bleu Marine".

Marine Le Pen veut séduire le monde de l’entreprise. Vendredi, la présidente du FN était en région parisienne, à Taverny, pour lancer un de ses nouveaux collectifs – le huitième -, chargé de préparer la présidentielle : "Croissance bleu Marine", c’est son nom. Un cercle de réflexion Camille Girerd tourné vers les petits patrons des TPE et des PME.

"On ne parle jamais des problèmes qui sont ceux de l’entreprise". J’aime l’entreprise … et surtout les petites. C’est le message que Marine Le Pen a voulu faire passer vendredi. Ces TPE et PME, grandes oubliées selon elle des réformes économiques. "On ne parle jamais des problèmes qui sont ceux de l’entreprise. C’est la concurrence, dont on ne parle jamais, c’est la complexité administrative que vivent les très petites entreprises, c’est la multiplication des normes qui est un étouffoir pour elles… ça, on n’en parle pas !"

"On n’entend pas vos propositions sur l’entreprise". Apparaître crédible sur ces questions économiques, Marine Le Pen le sait c’est un de ses enjeux majeurs dans la course à la présidentielle. Elle le reconnaît elle-même, le Front national a encore du travail. "Beaucoup de chefs d’entreprises nous disent : 'on n’entend pas vos propositions sur l’entreprise'… Alors que nous avons fait un effort pendant des années pour, justement, poser le problème de fond".

Quelles mesures concrètes ? Quelles aides pour ces entrepreneurs ? C’est la mission de ce collectif. Mais à l’intérieur même du parti, certains doutent de l’efficacité de ces cercles de réflexions, taxés de coquilles vides. Malgré ces critiques, un autre collectif sera bientôt lancé : cette fois-ci sur l’emploi.