Comment le FN forme ses candidats

  • A
  • A
Comment le FN forme ses candidats
Louis Aliot qualifie la formation bientôt mise en place par le FN de "Sciences-po aux couleurs bleu marine".@ MAXPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Le parti frontiste déploie un dispositif pour former ses candidats en vue de 2014.

Comment parler en public, comment rédiger un tract, comment gérer une mairie... voilà quelques thèmes de la nouvelle formation du Front national à destination de ses candidats. Les pages présidentielle et législatives à peine tournées, le parti présidé par Marine Le Pen se tourne en effet déjà, comme les autres formations politiques, vers les échéances de 2014 et notamment les municipales.

"Certains candidats n'étaient pas au niveau"

Dans cette optique, le FN souhaite inculquer dès l'automne à ses futurs représentants quelques bases, histoire d’apparaître plus professionnels qu'aux cantonales de 2011, où "certains candidats n'étaient pas au niveau", admettent aujourd’hui plusieurs cadres.

>> A lire aussi : encore un candidat gênant pour le FN

Pour parfaire la formation, il y aura ponctuellement des colloques à destination des cadres, mais aussi des cours d'histoire disponibles sur Internet pour tous les militants. L’histoire du FN bien sûr, et celle de l'extrême droite, mais les deux seront séparées car Marine Le Pen considère que son parti n'appartient pas à cette mouvance.

"Un Science-po aux couleurs bleu marine"

L’histoire du communisme sera elle aussi au programme. "On va parler d’une manière factuelle, parler de la pensée par exemple de Marx", confirme à Europe 1 Louis Aliot, vice-président du FN chargé de la formation. "Et puis on parlera des crimes du communisme, évidemment… Et si on présente Marx, ce n’est pas pour dire qu’il avait raison et que tout est parfait. C’est évidemment une lecture assez critique", glisse-t-il. Le numéro 2 du FN résume d’une formule l’esprit de la nouvelle formation frontiste : "C’est un Science-po aux couleurs bleu marine."

marine-affiche

Et si le FN se remet à former ses cadres et militants, c'est parce qu'il en a les moyens grâce à son bon score des législatives. Depuis dix ans et la fronde de Bruno Mégret, le parti était exsangue financièrement. Or, selon un cadre, il faut compter entre 1.000 et 1.500 euros pour aller prodiguer la formation dans une fédération. Au minimum, c’est donc 100.000 euros de budget que le FN doit débloquer. Mais le parti est prêt à payer. Car "plus les candidats seront compétents, plus ils auront de chances d'être élus", glissent ses dirigeants.