Présidentielle : comment François Hollande a pris sa décision

  • A
  • A
Partagez sur :

COULISSES - En annonçant jeudi sa décision de ne pas briguer un second mandat, François Hollande a pris tout le monde de court. Ses proches ont été prévenus dans l'après-midi.

C’est un choix historique : celui du renoncement. François Hollande a annoncé jeudi, à 20 heures, dans une allocution depuis l'Élysée, qu'il renonçait à se présenter à l'élection présidentielle de 2017. Son choix de s'exprimer avait été communiqué à peine une heure auparavant, créant la surprise.

Ses proches avertis dans l'après-midi. Le chef de l'État, lui, avait fait part de sa décision dans l'après-midi, à un cercle extrêmement restreint : au Premier ministre Manuel Valls évidemment, mais aussi au patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis, ainsi qu’à ses très proches, Stéphane Le Foll, Julien Dray ou encore François Rebsamen. "C’est une décision en conscience, en responsabilité, une décision mûrement réfléchie", fait savoir son entourage.

"Un mélange d'émotion et de sérénité". François Hollande a fait un constat : les conditions du rassemblement à gauche n’étaient pas réunies pour être candidat. "Le Président est un homme lucide", nous répètent ses plus proches conseillers. "Son choix, il l'a fait en conscience et en responsabilité". 

Dîner à l'Élysée avant un déplacement à Abu Dhabi. Le président de la République a malgré tout décidé de maintenir comme prévu tous les rendez-vous de son agenda. Dès vendredi matin, il se rendra à Abu Dhabi, pour une conférence. Jeudi soir, après son allocution, le chef de l’État a dîné à l’Élysée, en compagnie de ses fidèles.