Comment financer sa campagne ?

  • A
  • A
Comment financer sa campagne ?
@ MAX PPP
Partagez sur :

Tout n'est pas possible. Le code électoral est très précis. Mode d'emploi avant les régionales.

Faire campagne coûte cher. Et les tentations sont grandes. Mais le code électoral encadre strictement le financement des activités des candidats avec pour maîtres-mots, transparence et maîtrise des dépenses. Les comptes de campagne de chaque candidat sont contrôlés par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques.

Une procédure très codifiée. Les candidats doivent obligatoirement avoir un mandataire financier. Il est le seul à pouvoir recueillir les fonds nécessaires au financement de la campagne. Il peut s'agir d'une personne physique ou d'une personne morale appelée "association de financement électorale".

Chaque candidat tête de liste est tenu d’établir un compte de campagne qui retrace l’ensemble des recettes perçues et des dépenses engagées pour l’élection durant l’année précédente.

Les dons de campagne. Seules les personnes physiques et les particuliers sont autorisés à contribuer au financement des campagnes électorales. Il n’y a pas de seuil minimal pour ce don. Cependant, le seuil maximal des dons pour un particulier est fixé à 4.600 euros pour une même élection. Les dons doivent obligatoirement transiter par le mandataire financier de la campagne. Aucun candidat ne peut recevoir d'argent directement.

Sont interdits les dons provenant "d’Etats étrangers, de syndicats ou d’associations autres que celles ayant la qualité de parti politique", indique le ministère de l'Intérieur.

Et l'Etat ? Outre les recettes d’origine privée, l’Etat contribue au financement de la campagne électorale. Les listes ayant obtenu 5% des suffrages exprimés et ayant respecté les prescriptions légales relatives aux comptes de campagne peuvent voir leurs dépenses remboursées. Une manne indispensable.