Comment Emmanuel Macron va transformer l’Élysée

  • A
  • A
Partagez sur :

Le nouveau président veut de l’efficacité et de la rapidité. Ce qui implique quelques changements à l’Élysée, notamment dans l’organisation et la communication.

L'ENQUÊTE DU 8H

Il va y avoir du chambardement. Emmanuel Macron, qui a pris ses quartiers à l’Élysée dimanche, entend apporter sa propre touche, notamment sur le fonctionnement du palais présidentiel. Avec d’abord des gros changements sur le plan de la communication.

Des prises de parole plus rares. Emmanuel Macron veut redonner toute sa puissance à la parole du président de la République. Pour cela, il lui faut drastiquement raréfier ses expressions publiques. Problème : face aux crises qui seront nombreuses, face aux exigences de l’actualité en temps réel, impossible de donner le sentiment que le chef de l’État n’a pas prise sur les événements…

Les équipes de l’Élysée réfléchissent donc à nommer un ou même plusieurs porte-parole qui seraient habilités à s’exprimer au nom du président, quotidiennement, même plusieurs fois par jour comme c’est le cas par exemple aux États-Unis ou en Allemagne. Cela permettrait de protéger le chef de l’État des vicissitudes de l’actualité brûlante, tout en garantissant un impact maximum lorsqu’il déciderait de prendre lui-même la parole.

L'organisation du service de communication totalement revue. Quant aux relations privilégiées entre le président et les journalistes, tout ceci est terminé. En fait, c’est toute l’organisation du service de communication qui va être totalement revue. Deux hommes sont missionnés pour tout changer : Sylvain Fort, qui gérait la com’ pendant la campagne, et Ismaël Emelien, le nouveau conseiller spécial d’Emmanuel Macron. Ils se donnent un mois pour réorganiser les choses, parce que, dit l’un d’eux, "ça en a bien besoin". L’équipe précédente appréciera.

Après cette période, le normalien Sylvain Fort lâchera la communication pour se concentrer sur l’écriture des discours du président, et quelqu’un d’autre sera nommé conseiller communication, peut-être un nouvel entrant. Les CV vont donc sans doute affluer.

Brigitte Macron "va reprendre la maison en main". Emmanuel Macron souhaite aussi moderniser le fonctionnement de l'Élysée. Lorsqu’il y était Secrétaire général adjoint, il trouvait d'ailleurs que le Palais était une vieille maison, parfois peu fonctionnelle. À cet égard, Brigitte Macron jouera un rôle central. "Elle va reprendre la maison en main", confiait un ami du couple. Elle s’occupera, comme c’est la tradition, des aspects domestiques (les menus, la décoration, etc.), mais pas seulement : elle aura aussi un rôle politique.

Là où elle présente un avantage énorme pour Emmanuel Macron, c’est qu’elle n’est pas dans la courtisanerie : quand il se trompe, elle le lui dit, ce qui est précieux pour lui. Un conseiller, qui l’a vécu à Bercy, raconte que lorsqu’elle constate un dysfonctionnement dans l’organisation du travail, elle le dit, et Emmanuel Macron l’écoute.