Comment Cécile Duflot a muselé Pascal Durand

  • A
  • A
Comment Cécile Duflot a muselé Pascal Durand
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’INFO POLITIQUE - Duflot a proposé à Durand d’être tête de liste aux européennes contre son retrait de la direction d’EELV.

Le contexte. Noel Mamère a démissionné, Pascal Durand a été évincé et Daniel Cohn-Bendit est énervé. Chez les écolos, l’heure est au psychodrame. Pour Caroline Roux, la marionnettiste à l’origine de cette situation n’est autre que Cécile Duflot, la ministre du Logement et ancienne patronne d’Europe Ecologie - les Verts.



Mais que se passe-t-il chez les Verts ? par Europe1fr

Le deal proposé à Durand. La semaine dernière, l’urgence, pour le gouvernement, c’était de sauver la conférence environnementale. François Hollande était alors très remonté contre l’ultimatum que lui avait posé Pascal Durand, le secrétaire national d'EELV. Il avait donc demandé à Cécile Duflot, qu’il apprécie particulièrement, de mettre  de l’ordre au sein des troupes écolos. Cette dernière s’est très vite exécutée en conviant à déjeuner son turbulent successeur. Son objectif : organiser son exfiltration. Pour cela, Cécile Duflot dispose d'un atout dans sa manche : proposer à Pascal Durand de se retirer contre une place de tête de liste en Ile-de-France aux élections européennes. Il a accepté.

>> A LIRE AUSSI : Mamère, Durand…ça tangue chez les Verts

Sans-titre-1

Garder la main sur le parti. En guise de remerciement pour services rendus, la ministre du Logement a obtenu de la part de l'Elysée des arbitrages très favorables pour son ministère, avec notamment la baisse de la TVA sur les travaux d’isolation. Mais pas question de s’arrêter en si bon chemin. Au prochain congrès d’Europe Ecologie - les Verts, Cécile Duflot compte bien être, encore une fois, la faiseuse de roi. Et c’est son ami Emma Cosse (photo), élue de la région Ile-de-France, qu’elle va essayer de placer à la tête de "son" mouvement.

Calmer la grogne militante. Si Cécile Duflot cherche à garder la main sur l’appareil écolo, c’est aussi pour tenir la ligne sur la participation des Verts au gouvernement. Mais la base du parti est ulcérée par la docilité des deux ministres, Pascal Canfin et Cécile Duflot. Dans le dernier sondage Ifop, François Hollande a ainsi perdu 19 points chez les sympathisants écolos. Cécile Duflot, fine tacticienne, va devoir trouver les mots pour apaiser la colère des siens, qui regrettent d’être devenus ce qu’ils méprisaient chez les autres partis : une amicale d’égos et d’apparatchiks.