Comme Carla, "prenez un petit Français"

  • A
  • A
Comme Carla, "prenez un petit Français"
@ MAXPPP et REUTERS
Partagez sur :

Une pub allemande, le procès Pasqua et l’affaire Zahia : florilège des petites phrases de la semaine.

Relations franco-allemandes

Allemagne 1- France 0 - "Faites comme Madame Bruni. Prenez un petit Français". Texte d'une publicité en Allemagne pour la location d'un petit véhicule de marque française, en référence à la taille du président Nicolas Sarkozy.

voiture carla

© DR

1 partout - "C'est pas une dame de fer (…), c'est une paysanne d'un coin de l'Allemagne qui ne prend pas ses responsabilités devant l'Europe". De Jean-Luc Mélenchon, évoquant les réticences d'Angela Merkel sur le plan d'aide à la Grèce.

Franc-parler

A la "Tontons flingueurs" - "Si vous considérez que je suis un pourri, condamnez-moi, faites-le". De Charles Pasqua, ancien ministre de l'Intérieur, devant la Cour de justice de la République où il est jugé dans trois dossiers de malversations financières.

A la Georges Marchais - "C'était une catastrophe, ils n'auraient jamais dû m'organiser une rencontre avec cette femme. C'était juste une espèce de sectaire". De Gordon Brown, Premier ministre britannique, oubliant que son micro était encore ouvert, après une rencontre avec une vieille militante travailliste qui venait de lui faire part de sa frustration.

Foot et politique

Botter en touche - "Si la justice doit poursuivre Franck Ribéry, elle saura le faire savoir. En attendant, laissons-le en paix, et que l'équipe de France puisse préparer la Coupe du monde sereinement". D’Eric Besson au sujet de l'international du Bayern impliqué dans une affaire de prostitution qui secoue le milieu du football depuis près de deux semaines.

Dribbler - "On sait depuis longtemps que les footballeurs vont au bordel". De Daniel Cohn-Bendit, se souvenant de faits similaires ayant concerné "l'équipe d'Allemagne au Mexique". Selon lui, les joueurs français "ne savaient pas" que Zahia, la jeune femme au coeur du scandale, était mineure". "S'ils ne le savaient pas, ils ne seront pas condamnés", a-t-il assuré.

Tacler - "Le maillot de l'équipe de France est sacré et ne peut être porté par un mis en examen, si jamais Franck Ribéry est mis en examen". De la secrétaire d'Etat aux Sports Rama Yade. Le fait de solliciter des relations sexuelles avec une mineure prostituée est passible de trois ans de prison et de 45.000 euros d'amende.