Cohn-Bendit : les socialistes "s’y sont très mal pris"

  • A
  • A
Cohn-Bendit : les socialistes "s’y sont très mal pris"
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le député européen est revenu sur le positionnement du PS vis-à-vis de Merkel.

Daniel Cohn-Bendit a estimé mardi sur Europe 1 que les socialistes français avaient eu tort, du moins sur la forme, de s’en prendre à Angela Merkel au cours du week-end. "Le débat a été mal lancé parce qu’il n’a pas été lancé sur le projet et les partenaires. On a essayé de se dédouaner en pointant du doigt, en faisant du ‘bashing Merkel’ (sic) qui ne fait pas avancer le schmilblick", a expliqué le co-président du groupe écologiste au Parlement européen. "Il faut faire très attention parce que même si l’histoire a avancé, il est toujours facile mobiliser un affect anti-allemand lié à l’histoire. Les socialistes français ne sont pas germanophobes, mais la manière fait qu’on peut mobiliser cet affect. Il s’y sont très mal pris."

"Le problème n’est pas Mme Merkel, mais le fait qu’il faut réorienter l’Europe", a poursuivi Daniel Cohn-Bendit. "Le problème, c’est quand vous allez au Parlement européen, au Conseil européen, il y a un débat. Si dans ce débat, il y a 6, 7 ou 8 gouvernements qui demandent de réorienter, de dépasser ce budget qui ne permettrait pas à l’Europe de se relancer, les Finlandais, les Néerlandais, les Allemands devront accepter ce rééquilibrage", a-t-il assuré.