Claude Bartolone annonce qu'il ne se représentera pas aux législatives

  • A
  • A
Claude Bartolone annonce qu'il ne se représentera pas aux législatives
Claude Bartolone ne sera plus député à partir de juin prochain.@ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

L'actuel président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, annonce mercredi qu'il ne se représentera pas aux législatives. 

C'est une annonce qui en a surpris plus d'un. Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone (PS) a annoncé mercredi depuis le "perchoir" qu'il ne se représenterait pas aux élections législatives de juin, à l'ouverture de la dernière séance de questions au gouvernement de la 14e législature. Claude Bartolone, 65 ans, élu pour la première fois député de Seine-Saint-Denis en 1981, a rendu hommage aux élus du Palais Bourbon, notamment à ceux qui ont fait le "choix, tout comme (lui), de ne pas se représenter".

"L'émotion qui est la mienne". "Je souhaite bonne chance à nos collègues qui se présenteront dans quelques mois devant les électeurs et adresse mes meilleurs vœux pour la suite à celles et ceux qui ont fait le choix, tout comme moi, de ne pas se représenter", a-t-il déclaré. "Vous mesurez sans doute l'émotion qui est la mienne, puisque c'est aujourd'hui, parce que je l'ai choisi, la dernière fois que je rentre dans cet hémicycle en tant que député, alors que j'y ai mis les pieds pour la première fois en 1981", a ajouté le député de la 9e circonscription de Seine-Saint-Denis.





"Il est temps de laisser la place aux jeunes énergies françaises qui reprendront le flambeau et viendront à leur tour faire briller en ces lieux, et sur tous les territoires, la flamme de la démocratie", juge-t-il par ailleurs dans un billet publié sur son site Internet. Le quatrième personnage de l'État a assuré que sa "plus grande fierté" aura été de présider l'Assemblée, plaidant pour que les députés continuent "à faire vivre le débat démocratique dont notre pays a plus que jamais besoin pour se rassembler, et choisir son destin". 

Député depuis 36 ans. Élu PS de Seine-Saint-Denis sans interruption depuis 1981, le président de l'Assemblée et ancien ministre de la Ville avait pourtant été investi par le PS dans la 9e circonscription de Seine-Saint-Denis et semblait déterminé à rempiler, il y a encore quelques mois. Né le 29 juillet 1951 à Tunis, ce "pro" de la politique est licencié de sciences et ancien cadre dans l'industrie pharmaceutique. Il a adhéré au PS en 1974, l'année où François Mitterrand a échoué de justesse face à Valéry Giscard d'Estaing lors de l'élection présidentielle.